| 3 janvier 2024 | par

Malgré les deux titres en WEC, Toyota admet : « Le Mans est perdu et rien ne le remplace »

Toyota Gazoo Racing a conquis en 2023 son cinquième titre consécutif en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA – le sixième depuis 2014 – avec un niveau d’adversité que l’écurie n’avait plus connu depuis six longues années.

La firme nipponne s’est rappelée au bon souvenir de ses rivaux avec six manches sur sept remportées, dont quatre doublés obtenus, tout en verrouillant le titre chez les constructeurs à Fuji. Une seule ombre au tableau, le Centenaire des 24 Heures du Mans marquant la fin de l’hégémonie de Toyota en Sarthe.

L’équipe basée à Cologne s’était préparée pour faire face à la concurrence en introduisant une nouvelle une nouvelle itération de sa GR010 Hybrid. Cependant, après s’être habitué à triompher au Mans, la question se pose : les titres constructeurs et pilotes a-t-il compensé la déception de juin dernier ? « Oui et non, » nous a répondu Pascal Vasselon, le Directeur technique de Toyota Gazoo Racing non sans une pointe d’amertume. « Bien sûr, le but est de montrer que nous nous sommes bien comportés pendant cette saison, mais Le Mans est perdu et rien ne le remplace. »

Pierre Fillon (ACO) et Pascal Vasselon (Toyota) aux 8 Heures de Bahreïn / © Nico Deumille

Maintenant que la saison 2023 est terminée, il est temps de se concentrer sur la prochaine saison qui débutera dans moins de deux mois au Qatar. Là-bas, 19 Hypercars représentant neuf constructeurs différents seront en lice. Face à cette concurrence record, Toyota ne compte pas changer d’approche. « Absolument pas. En réalité, le nombre de concurrents importe peu, » poursuit l’ingénieur français. « Le seul impact est en termes de statistiques et de stratégie de course. Quand il y a beaucoup de concurrents, il y a toujours un risque qu’un concurrent ait plus de chance que nous avec les interruptions. C’est là que ça devient plus difficile. Mais nous avions déjà, comme nous le répétions souvent à l’époque d’Alpine et même de Glickenhaus, grâce à la BoP, des concurrents tout à fait sérieux. Donc, nous avons toujours eu des voitures relativement proches de nous et parfois, en 2022, nous avons perdu des courses contre l’Alpine. »

Il y a eu plus de concurrents et finalement, le championnat a été moins disputé.

Cette année, je pense que nous aurions pu ne pas perdre de course. Nous avions une compétition plus serrée l’année dernière (en 2022). Nous étions arrivés à la finale avec le même nombre de points qu’Alpine. Pour le titre de constructeur, on peut dire que la compétition était plus disputée en 2022. Cette année, il y a eu plus de concurrents et finalement, le championnat a été moins disputé. »

Malgré les titres en WEC, Toyota admet : « Le Mans est perdu et rien ne le remplace »

Après avoir significativement fait évoluer son Hypercar pour 2023, Toyota va continuer sur sa lancée avec sa monture qui sera désormais toute de noire vêtue, et un équipage remanié sur la n°7 avec l’arrivée de Nyck de Vries. « La base de la voiture sera la même pour la saison prochaine, c’est certain. Le développement est un processus continu qui est très limité par l’homologation. La voiture est homologuée, donc nous ne pouvons pas tout refaire à notre guise, mais il y a un processus d’amélioration continu de tout ce qui peut l’être dans le cadre de l’homologation. Mais nous savons que les concurrents vont se développer, vont se rapprocher. À nous de faire suffisamment d’efforts pour rester devant, si on peut. »

En préparation de la nouvelle saison, Toyota va organiser au mois de janvier deux sessions d’essais de trois jours chacune, avec test d’endurance, à Aragon et au Castellet.

Rédacteur en chef d'Endurance24 depuis 2018 et cofondateur du site, mon objectif est de le développer et d'en faire un média à part entière. J'arpente les circuits européens depuis plusieurs années afin de produire un contenu pertinent, au plus près des acteurs du monde du sport automobile.
À propos de l'auteur, Florian Defet

Les articles similaires

Les derniers articles

Les Ferrari 499P en piste sur le circuit de Yas Marina

Les Ferrari 499P en piste sur le circuit de Yas Marina

À quelques semaines du prologue du Championnat du Monde d'Endurance de la FIA qui se déroulera sur le circuit de Losail au Qatar, Ferrari et AF Corse sont en préparation sur le circuit de Yas Marina à Abou Dabi avec deux Ferrari 499P. Selon notre confrère du site...

Inscrivez-vous pour l’eFunyo Grand-Prix 2024 sur Assetto Corsa !

Inscrivez-vous pour l’eFunyo Grand-Prix 2024 sur Assetto Corsa !

Pour la cinquième fois, le constructeur Funyo Racing et le promoteur de la Sprint Cup by Funyo, Sagcom Events, organisent le vendredi 22 mars une course en ligne sur le circuit de Zandvoort pour l'inter-saison 2024. L'évènement se courra sur la plateforme Assetto...

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading