| 12 mai 2024 | par

Will Stevens (Jota) : « Nous avons quatre semaines pour bien faire les choses en vue du Mans ! »

Hertz Team Jota a frappé un grand coup lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps en remportant cette 3e manche WEC de la saison. Surtout, l’équipe cumule les records : c’est la première victoire d’une équipe britannique au classement général, l’équipage Will Stevens / Callum Ilott est le premier entièrement britannique à gagner depuis 2017 et est aussi le premier duo à gagner une course WEC depuis une décennie (Shanghai 2014 avec Toyota). Pour finir, il s’agit de la première victoire d’une Porsche privée depuis 500 km de Dijon 1989 et le succès de Joest Racing avec Bob Wollek / Franck Jelinski (Porsche 962).

Will Stevens, le capitaine de route de la Porsche 963 n°12 s’est confié sur sa course et sur les 24 Heures du Mans qui arrivent à grands pas.

Nous sommes exactement un an après le début de ce programme client avec Porsche, quel travail phénoménal avez-vous fait !

« C’est fou quand on pense où nous étions il y a un an et que l’on voit le chemin parcouru en tant qu’équipe, à quel point nous avons grandi, avons appris. Obtenir le résultat que nous avons eu aujourd’hui, un an plus tard, est un hommage à chaque personne de l’équipe pour la quantité de travail fournie. Aucune équipe ne le mérite plus qu’eux. Ils travaillent si dur et sont fiers que nous puissions leur donner ce résultat qui va avec. C’est un week-end spécial. Je suis fier d’avoir participé à ce projet depuis le début et les résultats sont là. J’ai toujours dit que si nous réalisions une course parfaite, nous devrions être au top. Aujourd’hui, c’est ce que nous avons fait. »

Vous avez été rapide tout au long du week-end. Comment s’est construite votre victoire ?  

« Honnêtement, les premiers tours ont été un peu difficiles, surtout le deuxième relais, quand nous sommes sortis et que la Toyota n’a pas changé de pneus. Nous avons trouvé que c’était assez difficile de dépasser ici ce week-end. Nous avons généralement eu du mal dans le dernier virage de l’Eau Rouge. Nous avions un bon rythme mais il m’a fallu quelques tentatives pour dépasser la Toyota, mais une fois fait, nous avons pu commencer à creuser et notre rythme a à nouveau été assez solide. Mais dans ces courses, même si elles sont longues, les batailles sont toujours féroces, il faut donc être agressif pour rester en tête, mais aussi savoir être raisonnable à certains moments. Je pense que c’est ce que nous avons fait. Cette semaine, nous avons senti que nous étions bien, mais nous ne voulions pas non plus faire d’erreurs stupides et ramener de bons points à la maison. »

6 Heures de Spa 2024 / MPS Agency

Les 24 Heures du Mans arrivent. Comment voyez vous cette épreuve pour l’équipe ?

« Je pense que Le Mans a toujours été, en tant qu’équipe, historiquement, l’une des courses où nous sommes le mieux. Je pense que ce sera une grosse bataille, c’est vraiment incroyable de voir à quel point les Hypercars sont proches. Si vous regardez les qualifications, pour accéder à la Hypepole, il y avait environ sept voitures à deux ou trois dixièmes. Nous devons nous battre pour chaque centième car cela fait une énorme différence dans cette catégorie. Chaque détail compte et, avec cette voiture, il y a évidemment beaucoup de détails à travailler. Nous avons un mois pour nous préparer, travailler dur. Le Mans semble être une longue semaine, mais en fait, les essais passent très vite. Nous devons donc nous assurer que nous apprenons de chaque séance, autant que possible et que nous travaillons et respectons notre programme. J’ai pleinement confiance en cette équipe, en ce groupe de personnes, et je pense que nous aurons la voiture qu’il nous faut pour obtenir un bon résultat. »

Vous allez tester la voiture pour Le Mans la semaine prochaine ?

« Pas notre voiture, ce sera la n°38. Nous allons la tester mardi et mercredi au Paul Ricard sur deux jours d’essais. Je pense qu’il y aura pas mal d’équipes présentes car c’est le circuit de prédilection pour préparer Le Mans. Deux jours de plus pour apprendre un peu plus et faire un peu plus de kilomètres pour améliorer la voiture. »

Comment allez vous utiliser l’expérience acquise l’année dernière au Mans ?

« Je pense qu’au Mans, l’année dernière, nous avions déjà un bon rythme, mais c’est une course où il faut être patient. Ce qui nous est arrivé l’an dernier est regrettable, mais ce sont des choses qui arrivent. Je pense que nous devons en tirer les leçons, rester calmes tout au long de la course et éviter les ennuis. On ne peut pas obtenir de résultat en étant trop agressif, on ne peut pas se détendre dans cette course parce qu’elle est trop compétitive maintenant. L’essentiel est de rester dans le tour de tête. À un moment donné, il faut pousser, et à un moment donné, il faut protéger la voiture. Il y a donc beaucoup de choses qui entrent en ligne de compte dans la stratégie à différents moments. Tout est dans la préparation. C’est pourquoi nous avons quatre semaines pour bien faire les choses.”

Le Mans 2023 / MPS Agency

Passionné de sport automobile et plus particulièrement d'Endurance, j'assiste aux 24 Heures du Mans depuis 1980 et suis accrédité depuis 2008. Je me rends régulièrement sur les plus beaux circuits européens et mondiaux. J'ai écrit pour de nombreux médias sport auto et collabore depuis quelques mois avec Endurance24
À propos de l'auteur, David Bristol

Les articles similaires

Les derniers articles

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading