24 Heures du Mans, 1955. La course est grandiose. Il y a trois cent mille spectateurs. Les Flèches d’argent de Mercedes sont les favorites pour la victoire face aux Jaguar.

Il est dix-huit heures quand la voiture de Pierre Levegh explose dans les gradins projetant comme des hachoirs les débris du moteur sur plus de soixante-dix mètres. C’est l’hécatombe, il y a quatre-vingts morts. Cependant, la course n’est pas interrompue.

Découvrez ce court métrage réalisé par Quentin Baillieux, mettant en scène ce terrible accident , le plus grave de l’histoire du sport automobile.