| 30 juillet 2022 | par

Valentino Rossi (WRT) : « La course s’annonce vraiment folle »

Les interventions de Valentino Rossi sont toujours très rares en GT World Challenge Europe et les TotalEnergies 24 Heures de Spa ne dérogent pas à la règle.

Lors d’un point de presse avec les journalistes présents, l’Italien est revenu sur son début de week-end au double tour d’horloge spadois qui n’a pas été de tout repos avec une casse moteur en essais libres et une double pénalité de 5 places sur la grille de départ…

Comment s’est passée la première journée pour vous ?

« Jeudi était une grosse journée que nous avons mal commencé, car nous avons connu un problème durant la première séance et nous n’avions pu faire que 3 tours. Nous avons ensuite pu tenter. Pour les qualifs, notre objectif était de rentrer dans le top 20 pour participer à la Super Pole, mais malheureusement nous avons terminé en 25e position. Mon tour n’était pas si mal, mais il aurait pu être un peu mieux. »

Le trio de l’Audi R8 LMS GT3 N°46, complété par Nico Müller et Frédéric Vervisch, ne s’élancera qu’en 35eposition sur la grille suite à une double pénalité…

« J’ai joué un peu de malchance, car j’ai oublié de remettre le pit limiter en sortant des stands. J’ai aussi doublé sous drapeau jaune la Bentley durant la nuit… Elle était au ralenti, en dehors de la trajectoire, je n’ai pas vu qu’il y avait un drapeau jaune alors je l’ai dépassée… C’est de ma faute. »

Valentino Rossi (WRT) :

Quelles sont vos premières impressions, notamment de nuit ?

« J’ai pu rouler pour la première fois de nuit jeudi soir et c’était compliqué. Ce n’est pas facile de voir là où vous devez freiner, mais le feeling est bon et le pilotage de nuit a un côté fascinant ! »

Comment abordez-vous la course ?

« La course s’annonce vraiment folle avec 66 voitures sur la piste. C’est un circuit parfait pour cela car il est suffisamment long avec 7 kilomètres. C’est vraiment fun de conduire la voiture ici. Tous les virages sont bien, certes plus ou moins difficiles, avec beaucoup de dénivelé également, mais c’est cool.  Le nombre de voitures est vraiment élevé, ce qui implique de rester concentré pour ne pas commettre d’erreur car tout peut se passer en 24 heures. »

Pensez-vous déjà à l’année prochaine ?

« Oui j’envisage de poursuivre en GT World Challenge, je n’ai jamais caché mon enviie de faire d’autres courses. J’aimerais disputer un jour les 24 Heures du Mans, mais pas dès l’an prochain. »

Rédacteur en chef d'Endurance24 depuis 2018, mon objectif est de développer ce site et d'en faire un média à part entière. J'arpente les circuits européens depuis plusieurs années afin de produire un contenu pertinent, au plus près des acteurs du monde du sport automobile.
À propos de l'auteur, Florian Defet

Les articles similaires

IMSA, Road America : La couse à suivre en direct

IMSA, Road America : La couse à suivre en direct

Suivez en direct de Road America la dixième manche de la saison 2022 d'IMSA WeatherTech SportsCar Championship. C'est l'Acura ARX-05 #10 de Wayne Taylor Racing, confiée à Ricky Taylor et Filipe Albuquerque, qui s'élancera de la pole position à 17h40 (heure...

Les derniers articles

IMSA, Road America : La couse à suivre en direct

IMSA, Road America : La couse à suivre en direct

Suivez en direct de Road America la dixième manche de la saison 2022 d'IMSA WeatherTech SportsCar Championship. C'est l'Acura ARX-05 #10 de Wayne Taylor Racing, confiée à Ricky Taylor et Filipe Albuquerque, qui s'élancera de la pole position à 17h40 (heure...

IMSA, Road America : Filipe Albuquerque place l’Acura #10/WTR en pole

IMSA, Road America : Filipe Albuquerque place l’Acura #10/WTR en pole

Filipe Albuquerque a signé la pole position du meeting d'IMSA WeatherTech SportsCar Championship, qui se déroule ce week-end sur le tracé de Road America. Le Portugais a signé le meilleur tour avec l'Acura ARX-05 #10 de Wayne Taylor Racing en 1:48.915. C'est 0.182...

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading