| 11 juin 2024 | par

Tout savoir sur la procédure de voiture de sécurité aux 24H du Mans cette année

L’an dernier, l’introduction d’une nouvelle procédure de voiture de sécurité aux 24 Heures du Mans avait fait débat en particulier à cause de sa durée. Cette année, l’ACO a décidé de revoir sa copie et a allégé cette procédure. Endurance24 vous explique.

La ‘nouvelle’ procédure de Safety Car a été simplifiée par les officiels, dans le but notamment de gagner du temps. Cette procédure a d’ailleurs été testée dimanche lors de la Journée Test.

Ce sont donc toujours trois voitures de sécurité – A, B & C – qui seront déployées sur le Circuit de la Sarthe par la direction de course en cas d’incident en piste. C’est une fois que le directeur d’épreuve estimera que la piste est de nouveau sûre que la procédure débutera réellement.

• 1 – Le Merging

Dès lors, les voitures se regrouperont derrière une seule et unique voiture de sécurité. C’est ce qu’on appelle le ‘Merging’. Dès l’annonce ‘Incident clear – Prepare for Merging’ de la direction de course, les voiture de sécurité B et C allumeront leurs lumières vertes puis les voitures positionnées derrière pourront les dépasser afin de rejoindre le plus rapidement possible, mais sans compromettre la sécurité ni se dépasser entre elles, la file située derrière la voiture de sécurité A.

• 2 – Le Pass-Around

Une fois la file créée derrière la voiture de sécurité A, les concurrents ayant la voiture en tête de leur catégorie positionnée derrière eux dans l’ordre de circulation pourront dépasser la voiture de sécurité, de manière à venir se repositionner derrière le leader de leur catégorie. C’est ce qu’on appelle le ‘Pass-Around‘. Dès lors, la voiture de sécurité A allumera ses lumières vertes et toutes les autos devront rester sur le côté gauche de la piste.

Toutes les voitures éligibles devront dépasser la file de voitures et la voiture de sécurité par le côté droit, de manière sûre et en respectant l’ordre établi. Elles continueront ensuite aussi vite que possible, sans compromettre la sécurité, et prendront position à l’arrière de la file de voitures suivant la voiture de sécurité.

Attention, c’est aux concurrents de déterminer si la voiture est éligible pour le ‘Pass-Around’. Une pénalité sera infligée en cas de ‘Pass-Around’ non autorisé.

• 3 – La relance de la course

Jusque ici la procédure n’a pas évolué, mais c’est au niveau de la relance que cela se passe. Les officiels ont fait le choix d’abadonner le ‘Drop Back‘, qui voyaient les voitures se replacer en peloton par catégorie.

Désormais, une fois le ‘Pass Around‘ terminé, et quand la direction de course estimera que la course peut être relancée, la voiture de sécurité éteindra ses lumières oranges et le message ‘Safety Car in this lap’ sera annoncé. Lorsque la voiture de sécurité approchera de l’entrée des stands, les drapeaux jaunes et les panneaux ‘SC’ aux postes de commissaires seront retirés et remplacés par des drapeaux verts agités, la course sera relancée.

Habitant au Mans, je suis tombé dans l'ambiance de l'endurance automobile très jeune. Cette discipline m'a rapidement fasciné et est devenue une vraie passion pour moi. Fervent amateur d'Audi, mais aussi d'Aston Martin Racing, j'essaye de vous faire vivre au mieux toute l'actualité liée à l'endurance.
À propos de l'auteur, Samuel Gremaud

Les articles similaires

Les derniers articles

Une Journée Test globalement satisfaisante pour BMW

Une Journée Test globalement satisfaisante pour BMW

Quatre BMW ont foulé le circuit de la Sarthe ce dimanche lors de la Journée Test des 24 Heures du Mans. Cela faisait d'ailleurs longtemps que l'on avait plus vu une auto du constructeur à l'hélice sur le tracé sarthois ;  depuis 2019 et la dernière apparition des M8...

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading