| 9 mai 2024 | par

Tom Ferrier (TF Sport) : « Passer avec Corvette était la bonne décision pour l’avenir ! »

© Nico Deumille

Tom Ferrier dirige TF Sport depuis des années maintenant. En 2024, après plusieurs saisons passées avec Aston Martin en LMGTE, l’équipe britannique fait rouler les deux Corvette Z06 LMGT3 R engagées en FIA WEC.

A l’occasion de la manche ELMS le week-end dernier au Castellet où TF alignait une Oreca 07 LMP2 via AO by TF, Endurance24 est allé à sa rencontre pour parler du programme Corvette et des 6 Heures de Spa (WEC) qui auront lieu samedi. 

Comment se sont passées les deux premières courses WEC de la Corvette GT3 ?

« A la course du Qatar, nous avons toujours su qu’il s’agirait d’une période d’apprentissage. A cette époque, je pense que Corvette n’avait pas encore eu de course « propre » en IMSA. Nous signons la pole position, ce qui était un peu inattendue, pour être honnête. Tom van Rompuy est un Bronze rapide et je pense que nous avons toujours pensé qu’il serait bien, mais le tour qu’il a fait en Hyperpole était incroyable. Nous savions que la course serait assez difficile car nous n’étions pas très rapides en ligne droite et nous avons finalement eu un problème de fiabilité.

Terminer dans le top 10 est déjà un combat, alors je ne parle même pas des avant-postes

Imola a été bien meilleure pour nous. Deux voitures à l’arrivée sans problème de fiabilité, nous nous sommes rapprochés du rythme des pros et nous avons encore beaucoup appris. J’ai hâte d’être à Spa car je pense que nous devrions franchir une nouvelle étape. Je pense que si nous parvenons à placer nos deux voitures dans les six premiers, l’objectif sera atteint car la qualité de la grille est bien plus importante qu’auparavant en WEC. Par le passé, il y avait probablement trois voitures chaque année capables de gagner. Aujourd’hui, on en compte 10 donc terminer dans le top 10 est déjà un combat, alors je ne parle même pas des avant-postes ni même d’une victoire, mais nous y arrivons ! »

La Corvette est l’une des plus jeunes voitures de la grille LMGT3. Quels sont les points forts de cette voiture et ses points à améliorer ?

« Je ne pense pas que la voiture ait besoin de beaucoup d’améliorations. Je pense qu’il nous faut faire plus de kilomètres, essayer de comprendre comment l’auto fonctionne. C’est une philosophie très différente de celle d’une Aston Martin Vantage GTE. Maintenant, nous sommes en Goodyear, le moteur était à l’arrière, maintenant il est à l’avant. Je pense que nous avons beaucoup à apprendre en tant qu’équipe pour tirer le meilleur parti de GM et Pratt Miller.

Les pilotes ont aussi pas mal de choses à apprendre. Il faut juste en faire plus avec le matériel que nous avons déjà. Comme on a pu le voir à Imola au niveau des temps au tour, nous ne sommes pas loin du tout. Nous devons plus exploiter les datas venant des pilotes professionnels pour que ce soit plus facile à transmettre aux pilotes Silver et Bronze pour aller plus vite. C’est un peu comme une spirale, vraiment. Une fois que nous aurons atteint la fiabilité, que nous aurons un peu plus de performance, tout commencera à se mettre en place. »

© MPS Agency

L’objectif est de se rapprocher de BMW et de Porsche (vainqueurs des deux premières manches WEC) pendant un moment et certainement de faire partie des Top 3 ou peut-être de gagner avant la fin de la saison…

« Cela fait six ans que nous n’avons pas quitté le podium à Spa, donc cela serait une bonne chose de poursuivre dans cette voie. C’est l’objectif : avoir deux autos dans les six premiers, mais une sur le podium serait formidable. Ensuite, ce sera Le Mans, une course tellement particulière, mais encore une fois, nous avons un bon palmarès là-bas depuis cinq ans (deux victoires). C’est arrivé ces dernières saisons, nous avons eu une bonne course à Spa et ensuite nous avons été sur la brèche au Mans. On verra car la BoP jouera toujours son rôle.

Pour ce qui est de la victoire avant la fin de saison, nous y arriverons

Il s’agit davantage d’optimiser avec nos pilotes, faire en sorte que les Bronze et Silver fassent le maximum. Je pense qu’en ce moment, par exemple, leurs équipages chez WRT sont très forts. C’est la même chose pour une Porsche et, en plus, ils connaissent déjà la voiture, ils ont déjà les données, donc ils n’ont pas une courbe d’apprentissage importante comme la nôtre pour maximiser tout ce qui est possible. Pour ce qui est de la victoire avant la fin de saison, nous y arriverons, j’en suis certain. Tant que nous courons dans le bon wagon et que nous nous battons pour des podiums, cela pourrait arriver. Ensuite, il s’agira davantage d’essayer de planifier l’année suivante pour continuer. »

Vous étiez chez Aston Martin. Êtes-vous satisfaits de votre nouvelle relation avec Corvette ?

« Nous sommes en très heureux. La relation est vraiment, vraiment bonne. Je suis même surpris du soutien qu’ils nous apportent et je dirais que le soutien s’est même accru. Après le Qatar, tout le monde était vraiment déçu. Je pense que depuis Imola, tout le monde a désormais l’impression que quelque chose est à portée de main, qu’on est vraiment dans le coup. C’est facile de travailler avec eux, ce sont des gens bien, intelligents. C’est un peu différent d’Aston Martin, bien sûr, mais je pense que c’était la bonne décision pour l’avenir (de changer, ndlr) ! »

© MPS Agency

Passionné de sport automobile et plus particulièrement d'Endurance, j'assiste aux 24 Heures du Mans depuis 1980 et suis accrédité depuis 2008. Je me rends régulièrement sur les plus beaux circuits européens et mondiaux. J'ai écrit pour de nombreux médias sport auto et collabore depuis quelques mois avec Endurance24
À propos de l'auteur, David Bristol

Les articles similaires

Les derniers articles

6H Spa, EL1 : les deux Ferrari 499P les plus rapides !

6H Spa, EL1 : les deux Ferrari 499P les plus rapides !

Les deux Ferrari 499P Ferrari AF Corse ont dominé la première séance d’essais libres de ces 6 Heures de Spa Francorchamps, 3e manche WEC de la saison. En 2:05.690, Antonio Fuoco a mis tout le monde d’accord à tel point que la 2e Ferrari (Antonio Giovinazzi) est...

Charles Milesi (Alpine) : « Le Mans sera le juge de paix »

Charles Milesi (Alpine) : « Le Mans sera le juge de paix »

Après des débuts prometteurs au Qatar et une course plus difficile à Imola, Alpine espère confirmer le potentiel de son Hypercar A424 ce week-end à Spa-Francorchamps, dernière épreuve avant les 24 Heures du Mans. Charles Milesi, pilote de la n°35, fait le point avec...

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading