| 11 juin 2022 | par

Pierre Fillon : « On veut vraiment jouer sur les coûts de fonctionnement »

La conférence de presse de l’Automobile Club de l’Ouest de ce vendredi, dans le cadre des 24 Heures du Mans, a permis de dévoiler les esquisses des règlements LMP2 et GT.

Le Président de l’Automobile Club de l’Ouest, Pierre Fillon, et Richard Mille, Président de la Commission Endurance de la Fédération Internationale de l’Automobile ont ainsi abordé ces deux sujets, à commencer par l’introduction du nouveau règlement LMP2 en 2025.

Pierre Fillon a accepté de répondre à nos questions portant sur ces deux sujets, à commencer par le futur LMP2.

Pourquoi avoir opté pour un châssis semblable entre LMP2 et LMDh avec la possibilité d’y accueillir un moteur hybride ?

« Cet LMP2 va utiliser la spine, soit le même châssis, le même train roulant, etc. avec un moteur commun et une boîte commune. On garde le même esprit de la catégorie LMP2 actuelle, avec à peu près les mêmes performances que la génération actuelle, » nous précise le Président de l’ACO. « Ce châssis est dimensionné pour accueillir un système hybride et on parle d’un règlement qui s’étalera jusqu’en 2030. Nous ne sommes qu’en 2022 et est-ce qu’en 2028 ou 2029 on pourra faire des courses sans hybridation ? Je ne sais pas y répondre. Toujours est-il que si on doit instaurer un système hybride qui, à cette époque-là, sera démocratisé, on aura des systèmes très simples et moins chers qu’on pourra installer dans une LMP2. C’est une possibilité, qui n’a pas été du tout tranchée à ce stade. »

La réduction des coûts est un marqueur fort de ce nouveau règlement, mais de quel ordre de grandeur parle-t-on ?

« C’est difficile à dire. On veut vraiment jouer sur les coûts de fonctionnement, autrement dit les running costs. Aujourd’hui, les LMP2 sont très sophistiquées. Il faut plusieurs ingénieurs pour la faire tourner. Ce qu’on veut, c’est en faire une voiture plus facile à exploiter, nécessitant moins de personnel. Nous visons 20% de réduction. »

Vous avez fait mention de la notion d’AoP (Ajustement de Performance) pour le futur LMP2. De quoi s’agit-il ?

« Cette notion n’est pas nouvelle, puisqu’elle existe en LMP3 aujourd’hui. Ce sont des voitures qui sont très proches, avec un cahier des charges identique. On veut que toutes les voitures soient dans le dixième, ce qui n’était pas le cas autrefois où on parlait de secondes. Ce que nous voulons, c’est que toutes les marques puissent gagner. Deux fois par an, si on constate des petites différences de performance entre les châssis, on les remettra à niveau par arrangement sur peu de paramètres, notamment la puissance. Ce sera basé sur tous les championnats. »

Cette volonté de réduire les coûts est à l’image du passage GTE à GT3 ?

« En utilisant le règlement GT3, les coûts vont être réduits. C’est la raison pour laquelle on n’a pas voulu créer une nouvelle catégorie GTE. La GT3 est une voiture bien connue, facile à exploiter. C’est le choix qu’on a retenu. »

Pierre Fillon nous explique le futur des catégories LMP2 et GT

Il est question d’un kit « premium » pour ces GT3. En quoi consiste-t-il et change-t-il beaucoup de chose par rapport à une GT3 d’un autre championnat ?

« Très, très peu de choses. Il s’agit de pouvoir l’identifier Le Mans visuellement, l’identifier Endurance. Ce sera un kit de carrosserie, pas là pour augmenter la performance, seulement y mettre une touche visuelle permettant aux gens d’identifier une GT3 Le Mans. Ce sera un kit facilement interchangeable pour que les concurrents puissent courir dans d’autres championnats d’endurance avec leurs voitures. »

Les équipes usines ne seront pas autorisées ?

« Ce sera une catégorie Pro-Am, ouverte uniquement aux équipes privées et aucunement aux usines, comme le LMGTE Am aujourd’hui. »

Rédacteur en chef d'Endurance24 depuis 2018, mon objectif est de développer ce site et d'en faire un média à part entière. J'arpente les circuits européens depuis plusieurs années afin de produire un contenu pertinent, au plus près des acteurs du monde du sport automobile.
À propos de l'auteur, Florian Defet

Les articles similaires

Les derniers articles

IMSA : Quatre LMDh en piste sur le circuit de Road Atlanta ce lundi

IMSA : Quatre LMDh en piste sur le circuit de Road Atlanta ce lundi

Présentes en exposition dans le paddock de Petit Le Mans le week-end dernier, quatre LMDh ont pris la piste ce lundi à Road Atlanta. Voir les modèles différents en cours de développement rouler simultanément sur le même circuit est loin d’être une évidence. Pourtant,...

Vidéo : le teaser officiel du centenaire des 24 Heures du Mans !

Vidéo : le teaser officiel du centenaire des 24 Heures du Mans !

Dans huit mois, les 10 et 11 juin 2023, les 24 Heures du Mans célébreront leurs cent ans d’existence. En attendant ce grand rendez-vous qui s’annonce grandiose, l’Automobile Club de l’Ouest a dévoilé le teaser officiel de l’édition 2023 de la classique...

Premier roulage pour le Team WRT et Valentino Rossi avec la BMW M4 GT3

Premier roulage pour le Team WRT et Valentino Rossi avec la BMW M4 GT3

Au lendemain de la finale du GT World Challenge Europe, le Team WRT a éprouvé la BMW M4 GT3 pour la première fois à Barcelone. La collaboration entre BMW et l’écurie belge a donc véritablement débuté ce lundi par cette journée de roulage durant laquelle le pilote...

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading