| 15 octobre 2023 | par

Meyer Shank Racing remporte Petit Le Mans, le titre pour Action Express Racing et Cadillac !

© Courtesy of IMSA

La 26e édition de Petit Le Mans a été remportée par l’Acura ARX-06 n°60 de Meyer Shank Racing au bout du suspense.

Cette manche finale de la saison 2023 de l’IMSA WeatherTech SportsCar Championship nous a maintenus en haleine jusqu’à la fin, notamment dans la catégorie GTP où la victoire s’est jouée dans les derniers instants.

L’enjeu était de taille pour les équipes de Wayne Taylor Racing, Action Express Racing et Porsche Penske Motorsport, qui se disputaient le premier titre de l’ère GTP. Cependant, dès la deuxième heure de la course, l’équipage de la Porsche 963 n°6, composé de Nick Tandy, Mathieu Jaminet et Laurens Vanthoor, a été impliqué dans un accident. Malgré les efforts acharnés du trio et leur retour en piste, le pilote belge a été impliqué dans un nouvel incident provoqué par le trafic, mettant fin définitivement à leurs espoirs de titre.

À deux heures de la fin de la course, seules les voitures Cadillac n°31 et Acura n°10, classées respectivement en 2e et 3e positions, étaient encore en lice pour le championnat, tandis que la Cadillac n°01 de Cadillac Racing menait la course. Cependant, le duel a viré au cauchemar pour Filipe Albuquerque, qui a été poussé vers l’extérieur du premier virage par Pipo Derani et la Cadillac n°31, provoquant un violent accident de l’Acura n°10 dans le mur de pneus à une heure de l’arrivée, scellant ainsi le destin de cette dernière.

Suite à ce nouvel incident ayant entraîné une énième neutralisation, la course a repris avec seulement 30 minutes restantes avant le drapeau à damier. Lors de la relance, Colin Braun, qui se trouvait blotti dans l’aileron arrière de la Cadillac n°01, a pris l’avantage sur le leader Renger van der Zande, propulsant ainsi l’Acura n°60 de l’équipe Meyer Shank Racing en tête de la course. Cependant, les débats sur la piste ont été à nouveau interrompus quelques instants plus tard, lorsque le tête-à-queue d’une LMP2 a nécessité la 12e intervention de la voiture de sécurité à moins de 15 minutes de l’arrivée.

Le drapeau vert a finalement été brandi à un peu plus de 6 minutes de la fin du temps réglementaire, sous l’impulsion de l’Acura n°60. Quelques secondes plus tard, le course est à nouveau neutralisée suite à l’incendie se déclarant sur la Porsche 911 GT3 R n°16/Wright Motorsport.

La course de Petit Le Mans s’achève donc derrière la voiture de sécurité avec la victoire de Tom Blomqvist, Colin Braun et Helio Castroneves pour le compte de Meyer Shank Racing, devant la Cadillac n°01 de Sébastien Bourdais, Renger van der Zande et Scott Dixon. Proton Competition s’offre un tout premier podium avec sa Porsche 963 n°59, emmenée d’une main de maître par Harry Tincknell, Gianmaria Bruni et Neel Jani, devant la Porsche n°7 officielle et la Porsche n°5/JDC Miller Motorsports, sur laquelle on retrouvait un certain Jenson Button.

© Courtesy of IMSA

La victoire de la catégorie LMP2 est revenue à l’équipage de l’Oreca 07 n°04 de Crowdstrike Racing by APR, devant l’Oreca n°35/TDS Racing. Avec la troisième place à l’arrivée, le Français Paul-Loup Chatin et Ben Keating triomphent au championnat avec PR1 Mathiasen Motorsports.

Les honneurs de la catégorie LMP3 reviennent quant à eux à la Ligier JS P320 n°30 de Jr III Racing.

© Courtesy of IMSA

Le trio composé de Jules Gounon, Daniel Juncadella et Maro Engel a une fois de frappé. L’équipe de la Mercedes-AMG GT3 n°79 de WeatherTech Racing a impressionné la concurrence en remportant une nouvelle victoire dans la catégorie GTD Pro, après une lutte acharnée au cours des dernières heures contre la Porsche 911 GT3 R n°9 de Pfaff Motorsports, conduite par Klaus Bachler et les deux Français, Patrick Pilet et Kevin Estre. Le podium de la catégorie a été complété par la Ferrari 296 GT3 n°62 de Risi Competizione.

Un problème moteur a malheureusement mis fin prématurément à la course de la Chevrolet Corvette C8.R GTD n°3 de Corvette Racing, à mi-parcours. Tommy Milner a brusquement perdu de la vitesse dans la première ligne droite et s’est immobilisé dans le virage 3, entraînant le huitième drapeau jaune de la journée. Cette épreuve a marqué la conclusion des quatre années de compétition de la voiture de course C8.R, Corvette passant à un programme client avec sa nouvelle Z06 GT3.R en 2024. Les deux Lexus RC F GT3 ont également rencontré leur lot de problèmes, en particulier la n°14, qui a connu une sortie de piste après avoir décroché le titre GTD Pro.

© Courtesy of IMSA

Après être passée proche de la victoire à Indianapolis, la Lamborghini Huracan GT3 Evo2 n°78 de Forte Racing décroche son premier succès de la saison. Misha Goikhberg, Loris Spinelli et Patrick Liddy s’imposent devant la BMW M4 GT3 n°96/Turner Motorsport et la Porsche 911 GT3 R n°77 de Wright Motorsports.

Rédacteur en chef d'Endurance24 depuis 2018 et cofondateur du site, mon objectif est de le développer et d'en faire un média à part entière. J'arpente les circuits européens depuis plusieurs années afin de produire un contenu pertinent, au plus près des acteurs du monde du sport automobile.
À propos de l'auteur, Florian Defet

Les articles similaires

Les derniers articles

Un plateau de rêve en Hypercar pour la saison FIA WEC 2024

Un plateau de rêve en Hypercar pour la saison FIA WEC 2024

On s’y attendait et on l’a ce superbe plateau Hypercar avec neuf constructeurs différents. Jamais une telle grille n’ a été présentée par le passé et trouver autant de marques en lice pour la victoire aux 24 Heures du Mans n’a tout simplement jamais eu lieu dans toute...

Qualité et diversité en LMGT3 pour 2024

Qualité et diversité en LMGT3 pour 2024

Le Championnat du Monde d'Endurance de la FIA vient de dévoiler la liste des engagés pour la saison 2024, qui comprendra un total de 37 voitures réparties dans les catégories Hypercar (liste a retrouver ICI), et la nouvelle catégorie LMGT3 qui vient remplacer les...

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading