| 23 avril 2023 | par

Louis Delétraz repart avec un arrière goût amer malgré la victoire à Barcelone

Double champion en titre de l’European Le Mans Series, Louis Delétraz a débuté la saison 2023 comme il a commencé les deux dernières saisons, c’est à dire sur la plus haute marche du podium.

Le pilote helvétique, qui a fêté ses 25 ans, samedi, a triomphé pour la troisième année consécutive en Catalogne, pour le compte d’une troisième équipe différente ; Racing Team Turkey, après Prema et WRT. Ce succès au général et dans la catégorie Pro/Am a toutefois un goût amer pour l’équipage de l’écurie turque, complété par Salih Yoluc et Charlie Eastwood, à cause d’un arrêt aux stands supplémentaire.

Louis, on vous retrouve une fois encore sur la plus haute marche du podium ici, en ELMS. C’est une belle satisfaction ?

« Je n’avais pourtant pas trop l’intention de revenir en ELMS, » ironise le Suisse. « C’est vrai que c’est assez bien de commencer comme ça. Quand Salih (Yoluc) m’a appelé cet hiver et qu’il m’a dit qu’on faisait l’équipe avec TF Sport et Charlie (Eastwood), j’étais très clairement motivé. Il m’a dit « Je veux gagner le général, je ne veux pas seulement gagner le Pro-Am, car je l’ai déjà fait ». Le but était clairement de se battre devant. On a développé une voiture pour la course durant tout le week-end. C’était notre objectif et je pense qu’on a bien réussi. Trois victoires ici à Barcelone et être en tête du championnat ELMS, c’est plutôt bien. »

Louis Delétraz repart avec un arrière goût amer malgré la victoire à Barcelone

© MPS Agency

Dans quel état d’esprit étiez-vous en fin de course, lorsque vous avez dû passer par les stands et rattraper le retard sur Neel Jani devant vous ?

« Premièrement, il y a eu le Full Course Yellow qui a été déployé. Au zéro, on n’a plus le droit de doubler. Moi, au zéro, je commence à ralentir et Di Resta (le pilote de l’Oreca n°23/United Autosports. Ndlr), qui est alors à trois tours de retard, m’explose. Je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête, mais ça, c’est une autre discussion. J’aurais pu finir dans le mur à l’intérieur. À ce moment-là, il y a des dégâts à l’arrière, mais la voiture est bien. Ça s’est vu tout de suite, tous les teams se plaignaient de notre aileron arrière, donc ce n’était pas nouveau pour la direction de course. Je fais mes 20 tours, je m’arrête pour ravitailler, je repars et, le premier tour après cet arrêt, on prend le drapeau noir et orange. Cela m’a rendu fou parce qu’ils avaient tout le relais précédent pour nous le présenter. Cela nous aurait permis de faire le changement d’aileron durant le ravitaillement et nous aurions toujours été en tête parce que nous avions le rythme et nous contrôlions. Si j’avais su, j’aurais pu attaquer plus pour faire un plus écart. Cette décision, je ne la comprends pas et je la trouve très injuste. Je pense qu’on n’a mis personne en danger aujourd’hui et la voiture était parfaitement sure. Autrement, je serais rentré aussitôt. »

Quelles étaient vos sensations dans la voiture ?

« La voiture était très bien. Je pense que je commence à connaître un peu l’ELMS et Barcelone. Donc, j’ai vraiment essayé de guider l’équipe pour régler la voiture pour la course. Je peux dire qu’on n’a pas eu grand-chose à faire. On a fait des petits changements et je pense qu’on a pris les bonnes décisions aujourd’hui. C’est ça qui fait la différence, avec très peu de dégradation, on pouvait attaquer. Quand j’ai eu besoin de rattraper Jani, j’avais encore de la fraîcheur dans mes pneus et j’ai pu attaquer. »

En débutant par une victoire au classement général, l’ambition du trio de l’Oreca 07 n°34 est clairement de jouer le classement général à chaque course. Cependant, ce classement revêt un aspect purement honorifique puisqu’aucun titre ne sera décerné, mais bien un titre pour la catégorie LMP2 et un titre pour la catégorie LMP2 Pro/Am.

Passionné de sport auto depuis toujours⎥Journaliste depuis 2018⎥Rédacteur en chef d'Endurance24
À propos de l'auteur, Florian Defet

Les articles similaires

Les derniers articles

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading