| 5 juillet 2024 | par

Les Nova Proto NP02 font-elles trop d’ombre aux LMP3 en Ultimate Cup Series ?

© Davy Delien

Depuis leur entrée en compétition en 2022, les Nova Proto NP02 ont connu un succès remarquable, avec une trentaine d’exemplaires vendus. Malgré de belles performances et des résultats convaincants, le prototype souffre de la comparaison avec le produit LMP3.

La NP02, conçue à Saint-Pé-de-Bigorre dans le Sud-Ouest de la France, est la digne héritière de la Norma M20 FC CN et de la Norma M30 LMP3, chères à Norbert Santos. Nova Proto (anciennement Norma), sous la direction de la famille Santos et de Guillem Roux, a produit un prototype doté d’une monocoque en carbone, propulsé par un V8 Ford capable de développer jusqu’à 515 chevaux (un niveau jamais atteint en compétition) pour un poids initial de 765 kg. Le tout pour un montant de 189 000 euros.

Depuis deux saisons, les Nova Proto NP02 évoluent en Endurance European Prototype Cup, organisée par l’Ultimate Cup Series, où elles partagent la piste avec les LMP3. Bien qu’elles ne répondent pas à la même réglementation – les LMP3 (460 chevaux pour 950 kg) sont régies par l’Automobile Club de l’Ouest et leur prix de vente est plafonné à 239 000 euros tandis que les NP02 répondent à la réglementation E2-SC de la FIA, plus ouverte – il est difficile de les comparer objectivement compte tenu de leurs caractéristiques techniques différentes. Néanmoins, la comparaison se fait naturellement lorsque les deux voitures se côtoient en piste.

“En termes de performance, c’est très proche d’une LMP3. Avec 100 kg de moins, c’est plus facile à manœuvrer, mais le pilotage diffère avec une répartition des masses et une aéro différentes,” nous a un confié un protagoniste du championnat.

La Nova Proto NP02, concurrente malgré elle des LMP3

Pour permettre l’engagement de LMP3 dans son championnat, l’Ultimate Cup Series doit respecter un certain nombre d’aspects prévus dans l’accord signé avec l’ACO. En effet, il est notamment prévu que les LMP3 doivent être les voitures les plus rapides avec un écart de temps au tour significatif en toutes circonstances. Cependant, depuis la première course des NP02 en 2022, le prototype conçu par Nova Proto a damé le pion aux LMP3 en qualifications et en course à plusieurs reprises. De quoi susciter des mécontentements…

Si l’objectif initial de Nova Proto était de créer une voie d’accès à la filière prototype en amont du LMP, la NP02 se retrouve finalement en concurrence directe avec la LMP3. Une situation difficilement acceptable pour les différents protagonistes, notamment les constructeurs LMP3. Les organisateurs ont donc été contraints de prendre certaines décisions visant à réduire le niveau de performance des NP02.

Les Nova Proto NP02 font-elles trop d'ombre aux LMP3 en Ultimate Cup Series ?

© Davy Delien

Une Balance de Performance ? Pas vraiment…

Malgré une réduction de puissance entre la première épreuve au Castellet et la deuxième à Portimão, passant de 430 à 420 chevaux, cela n’a pas empêché les NP02 de se rapprocher à 3 dixièmes des temps de référence LMP3 en qualifications au Portugal, que ce soit avec un pilote Silver ou Gold à bord.

Après le meeting portugais, les organisateurs ont déclaré par voie de presse qu’ils instaureraient une Balance de Performance (BoP) pour les NP02 dès la manche d’Hockenheim qui a lieu ce week-end. La définition d’une BoP en sport automobile est simple et connue de tous. Elle permet à des voitures de conception et d’architecture différentes de concourir entre elles. Dans le cas des NP02, la notion de BoP est galvaudée puisqu’il ne s’agit pas de les équilibrer avec les LMP3, mais uniquement de réduire leur niveau de performance pour garantir la différence contractuelle entre l’Ultimate Cup Series et l’ACO.

“Initialement, nous avons voulu ce produit comme une étape avant le LMP3, mais la voiture (NP02) va un peu trop vite,” nous a-t-on confié chez Nova Proto qui a donc mis le doigt sur un artifice réglementaire pour éviter une nouvelle baisse de puissance avec l’objectif de “réduire la performance de la voiture sans créer une différence de vitesse pure qui créerait une situation dangereuse.”

Pour ce faire, les NP02 doivent désormais rouler avec une hauteur de caisse de plus de 50 millimètres minimums, soit environ 15 mm de plus qu’à l’origine en fonction des réglages adoptés par les équipes.

Passionné de sport auto depuis toujours⎥Journaliste depuis 2018⎥Rédacteur en chef d'Endurance24
À propos de l'auteur, Florian Defet

Les articles similaires

Les derniers articles

La Duqueine D09 LMP3 se dévoile

La Duqueine D09 LMP3 se dévoile

La Duqueine D08 a fait ses preuves dans les différents championnats LMP3 à travers le monde, démontrant la qualité du travail accompli par l’équipe de Gilles Duqueine. Avec 55 victoires, dont une aux 24 Heures de Daytona 2023, 107 podiums et 85 pole positions, la D08...

ELMS – 4H d’Imola, EL1 : Inter Europol Competition donne le ton

ELMS – 4H d’Imola, EL1 : Inter Europol Competition donne le ton

Les protagonistes de l’European Le Mans Series ont repris du service ce week-end à l’occasion des 4 Heures d’Imola. Après une journée d’essais collectifs jeudi, les premiers essais libres ont vu l’Oreca 07 n°34 d’Inter Europol Competition signer le meilleur temps. Les...

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading