| 10 juin 2024 | par

Les échos de la Journée Test des 24 Heures du Mans 2024

La Journée Test a véritablement lancé les hostilités de cette 92e édition des 24 Heures du Mans après deux journées consacrées aux vérifications techniques et administratives en centre-ville. Endurance24 vous propose donc quelques échos…

  • Le Breakfast Endurance24 / Club ACO a été un franc succès. Une vingtaine de nos lecteurs ont pu ainsi découvrir l’espace Membre Club ACO de la Chapelle, tout en profitant d’un petit-déjeuner (café, viennoiserie, jus d’orange, etc…) et des structures autour tel qu’un espace privé offrant une superbe vue sur la piste. Le but était de profiter de ce moment convivial pour faire connaissance et de pouvoir rencontrer une partie de la rédaction. Une initiative réciproquement appréciée qui a fait naitre d’autres idées. Merci à l’ACO pour l’accueil.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par Endurance24 (@endurance24_)

 

        • Nous en profitons aussi pour vous annoncer que Vladislav Lomko (pilote de l’Oreca 07 n°34/Inter Europol Competition) et Endurance24 vous permettent de gagner deux places pour la semaine des 24 Heures du Mans…

       

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Une publication partagée par Vladislav Lomko racing driver (@lomko_vladislav)

 

  • Une manche de la Ligier European Series a eu lieu entre les deux séances d’essais des 24 Heures du Mans. La course d’une heure a été remportée par la Liigie JSP4 n°66 de Team Virage pilotée par Jeronimo Berrio et Pedro Moreno. La catégorie JS 2R a été dominée par le Mayennais Natan Bihel, champion d’Europe 2021.

Au niveau des incidents qui ont rythmé cette journée d’essais, notons :

  • Les soucis pour la Cadillac n°3 en tout début de matinée : les freins au départ puis un souci de flexible qui a touché l’alimentation en essence de l’Hypercar. Elle s’est arrêtée en piste provoquant le premier drapeau rouge.
  • Le 2e drapeau rouge, qui a d’ailleurs mis un terme à la séance matinale, est dû à l’Oreca n°37 de COOL Racing alors pilotée par Lorenzo Fluxa. Le pilote espagnol est sorti au niveau des Virages Porsche, endommageant sa monture qui a pu être réparée quelques heures plus tard.
  • L’après midi, le 3e drapeau rouge a fait suite à la sortie de piste de Stéphane Richelmi sur l’Oreca n°10 de Vector Sport.
  • Au niveau des incidents mécaniques, la BMW M Hybrid V8 n°15 est rentrée au ralenti et le moteur a dû être changé pour raison de sécurité. Pas la meilleure façon de commencer sa grande semaine des 24 Heures…
  • La journée s’est terminée avec un drapeau rouge et une Toyota dans le bac. La n°7 aux mains de Kobayashi est sortie à Indianapolis à six minutes du drapeau à damiers. Pas de dommage majeur du côté de l’hypercar nippone.
Passionné de sport automobile et plus particulièrement d'Endurance, j'assiste aux 24 Heures du Mans depuis 1980 et suis accrédité depuis 2008. Je me rends régulièrement sur les plus beaux circuits européens et mondiaux. J'ai écrit pour de nombreux médias sport auto et collabore depuis quelques mois avec Endurance24
À propos de l'auteur, David Bristol

Les articles similaires

Les derniers articles

Toyota estime que Porsche « a l’avantage dans tous les domaines »

Toyota estime que Porsche « a l’avantage dans tous les domaines »

La Journée Test de la 92e édition des 24 Heures du Mans s’est achevée par la domination des Porsche 963. Toyota Gazoo Racing, premier des "autres" au classement, considère que le constructeur allemand est le grand favori. « Ce n’était pas une journée facile avec de...

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading