| 5 mars 2023 | par

Kendy Janclaes (DKR) : « Au-delà du titre, le but était de décrocher l’invitation au Mans ! »

@MPS Agency

Pour sa 3e année en Asian Le Mans Series, DKR Engineering a enfin forcé le verrou et s’adjuge le titre et surtout l’invitation aux prochaines 24 Heures du Mans, l’édition du centenaire. Kendy Janclaes, le patron, est donc un homme heureux et fait le point avec Endurance24 avant de basculer dans une nouvelle saison ELMS, cette fois en LMP2.

L’Oreca 07 n°3 et l’équipe DKR Engineering sont devenues champions Asian Le Mans Series il y a une dizaine de jours avec une victoire et trois podiums.  Un succès qui ne fut pas aussi facile que l’on pense. « C’était la première fois que l’on faisait rouler deux autos différentes en même temps, sur une même saison » affirme Kendy Janclaes. « Certes, on a fait de la Michelin Le Mans Cup auparavant, mais c’était bien plus facile à gérer en termes de stratégie. C’était donc nouveau et assez stressant. Il s’agissait aussi de notre premier championnat avec la LMP2. Nous avons perdu pas mal de temps lors des courses de Dubaï car c’était aussi la première fois que l’on faisait du refuelling avec la LMP2. Nous avons dû ajuster tout le système car nous étions trop lents au début. A Abou Dabi, nous avions bien rectifié le tir et on gagne la deuxième course. Nous avons beaucoup travaillé, l’Asian Le Mans Series comporte quatre courses en deux semaines, on n’arrête pas de rouler ce qui fait que ce n’est pas un championnat facile. En tout cas, tout ce que nous avons appris en 15 jours va nous servir à bien gérer notre double programme ELMS cette année. »

Pour pouvoir décrocher cette invitation tant convoitée, DKR Engineering a pu compter sur un sacré trio de pilotes : Salih Yoluc, Charlie Eastwood et Ayhancan Guven.  « Ca va très vite et ce qui m’embête maintenant, c’est de les avoir en face de moi en ELMS cette saison (rire). »  Certes, il y a bien eu quelques petites erreurs, mais rien de bien préjudiciable « Nous avons écopé d’une pénalité, de trois drive through. Sans cela, on pouvait décrocher le titre dès la 3e course, mais les pilotes ont franchement fait du très bon travail ! »

@Asian Le Mans Series

Une autre auto était alignée en Asian Le Mans Series 2023, une Duqueine D08 n°5 en LMP3 avec Tom Van Rompuy et Valentino Catalano. Mais le résultat n’est pas celui escompté. « Je suis déçu, clairement. Lors de la dernière course, nous avons cassé un démarreur. Nous gagnons à Dubaï (course 2), mais aurions pu en gagner une 2e et donc faire beaucoup mieux. » Ceci étant, l’objectif est atteint pour Kendy Janclaes, c’est-à-dire être présent aux 24 Heures du Mans pour la 3e fois pour l’écurie, la 2e consécutivement, celle de 2022 étant ponctuée d’un beau podium en LMP2 Pro-Am (3e). Une vraie fierté pour le patron luxembourgeois. « C’était l’objectif de notre présence en Asian avec deux autos différentes. Le but était de gagner l’une des deux catégories afin de décrocher l’invitation au Mans au-delà du titre ! On est déjà content d’aller au Mans n’importe quand mais l’année du Centenaire, c’est quelque chose de spécial. »

En attendant Le Mans, DKR Engineering alignera une Oreca 07 LMP2 en ELMS pour la première fois. « Nous n’avons pas fait de LMP2 en ELMS plus tôt car je n’avais pas la voiture. Maintenant que je possède une Oreca 07 depuis Le Mans 2022, il était logique pour moi de s’inscrire. De plus, Tom van Rompuy voulait monter en LMP2, un bon pilote Bronze, parfait pour ce genre de projet. Nous sommes enfin dans cette catégorie et l’objectif sera d’y rester tant que les LMP2 sont acceptées en ELMS et en Asian. Au niveau de de 2023, Tom sera accompagné de Sebastian Alvarez qui a déjà roulé chez nous en LMP3 en ELMS. Pour ce qui est du 3e, on est actuellement en discussions mais rien n’a été arrêté ! »

La saison 2023 de DKR Engineering ne s’arrêtera pas qu’au LMP2, d’autres programmes sont ajoutés. « Nous serons engagés aussi en LMP3 en ELMS avec deux pilotes qui étaient chez DKR par le passé : Alexander Bukhantsov et James Winslow. Nous avons un nouveau, un jeune Portugais, Pedro Perino qui commence en LMP3 (17 ans, ndlr) et qui a un projet de trois ans avec nous pour monter le plus haut possible. En Michelin Le Mans Cup, j’alignerai une LMP3 pour à nouveau Alexander Bukhantsov qui sera mon Bronze. On annoncera le pilote pro qui sera avec lui dans une dizaine de jours. » Pour la course phare de la saison en LMP3, Road to Le Mans, « je pense aligner deux autos, celle qui roule à l’année plus une seconde. »

@Asian Le Mans Series

Cette saison, Kendy Janclaes ne pourra désormais plus compter sur son pilote phare, Laurents Hörr. L’homme emblématique de DKR Engineering est maintenant chez IDEC Sport où il disputera les 24 Heures du Mans et l’ELMS sur l’Oreca 07 des champions ELMS 2019. Il fera cause commune avec Paul-Loup Chatin et Paul Lafargue. Alors quand on lui demande s’il est déçu de le voir partir ou content qu’il rejoigne une grande équipe, il répond. « C’est la suite logique de sa carrière. Je suis content de l’avoir amené au niveau qu’il est maintenant, de lui avoir donné la possibilité de gagner tous ces championnats et victoires avec nous. Je suis ravi de le voir dans une équipe telle qu’IDEC Sport avec un volant professionnel, c’est à dire quelque chose que je ne pouvais de toute façon pas lui offrir. Evidemment, c’est triste de ne plus l’avoir dans l’écurie car c’est un vrai ami, mais cela fait partie du jeu. Et peut-être qu’un jour il reviendra, qui sait ! »

@Asian Le Mans Series

Passionné de sport automobile et plus particulièrement d'Endurance, j'assiste aux 24 Heures du Mans depuis 1980 et suis accrédité depuis 2008. Je me rends régulièrement sur les plus beaux circuits européens et mondiaux. J'ai écrit pour de nombreux médias sport auto et collabore depuis quelques mois avec Endurance24
À propos de l'auteur, David Bristol

Les articles similaires

Nico Pino intègre le giron Stellantis Motorsport

Nico Pino intègre le giron Stellantis Motorsport

Stellantis Motorsport, l’entité compétition du groupe automobile Stellantis, a annoncé aujourd’hui la sélection du talentueux pilote Nico Pino, âgé de seulement 19 ans. Cette nomination s’inscrit dans le cadre d’un programme visant à soutenir et former les jeunes...

Les derniers articles

Nico Pino intègre le giron Stellantis Motorsport

Nico Pino intègre le giron Stellantis Motorsport

Stellantis Motorsport, l’entité compétition du groupe automobile Stellantis, a annoncé aujourd’hui la sélection du talentueux pilote Nico Pino, âgé de seulement 19 ans. Cette nomination s’inscrit dans le cadre d’un programme visant à soutenir et former les jeunes...

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading