| 5 mai 2024 | par

Inter Europol Competition débloque (enfin) son compteur en ELMS, tout comme ses pilotes

© MPS Agency

Après avoir remporté le Centenaire des 24 Heures du Mans en LMP2, Inter Europol Competition a décroché son tout premier succès en European Le Mans Series lors des 4 Heures du Castellet ce dimanche.

Suite à la première victoire de COOL Racing au classement général à Barcelone, c’est maintenant au tour d’Inter Europol Competition de remporter sa première victoire dans la catégorie LMP2 de l’ELMS, une première depuis 2019 saison au cours de laquelle l’écurie polonaise est montée dans la deuxième division des prototypes.

Tom Dillmann, vainqueur sur la ligne d’arrivée au volant de l’Oreca 07 n°43, raconte : « Malgré une qualification décevante due à une mauvaise stratégie pneumatique, nous étions confiants en notre rythme de course. Cependant, remonter n’est pas une tâche facile car la concurrence est rapide. »

Inter Europol Competition débloque (enfin) son compteur en ELMS, tout comme ses pilotes

© MPS Agency

Seb a fait un travail remarquable en début de course en gagnant six places sans endommager la voiture. C’était l’une des clés de notre succès. Ensuite, grâce à un undercut réalisé avec Vlad, nous avons pu prendre la tête. Malheureusement, nous avons commis une erreur pendant la Virtual Safety Car en nous arrêtant deux fois aux stands, ce qui nous a coûté la première place à la relance. Cela a rendu ma tâche plus difficile, surtout dans l’air sale où il est difficile de doubler les autres pilotes professionnels. »

Le team n’est pas seul à savourer ce premier succès sur la scène européenne. En effet, c’est également la première victoire en ELMS pour Sebastián Álvarez, Vlad Lomko et Tom Dillmann, qui courait à « domicile » sur le Circuit Paul Ricard. « J’avais déjà gagné en WEC, mais pas encore en ELMS. C’est d’autant plus gratifiant que c’est seulement ma deuxième course dans ce championnat, » précise l’Alsacien. « De plus, c’est la troisième fois que je gagne ici, à domicile, après mes victoires en Porsche Carrera Cup France et Le Mans Cup (LMP3). Bien que ce ne soit pas un circuit que j’apprécie particulièrement, il semble me réussir. »

Inter Europol Competition débloque (enfin) son compteur en ELMS, tout comme ses pilotes

© MPS Agency

Cependant, Tom Dillmann ne participera pas aux 24 Heures du Mans pour le compte de l’écurie polonaise qui a dévoilé son équipage ces derniers jours. « Cela semble compromis. Ce n’était pas prévu que je le fasse avec Inter Europol Competition. Il n’y a pas beaucoup de volants disponibles pour des pilotes professionnels et je n’ai pas été retenu pour cela. Je dois continuer à travailler dur pour faire partie des sélectionnés à l’avenir. »

Passionné de sport auto depuis toujours⎥Journaliste depuis 2018⎥Rédacteur en chef d'Endurance24
À propos de l'auteur, Florian Defet

Les articles similaires

Les derniers articles

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading