| 29 avril 2023 | par

Earl Bamber (Cadillac) : « Nous sommes la cinquième meilleure voiture du plateau ! »

Earl Bamber est passé de Porsche à Cadillac en 2022. Depuis, il a fait partie du programme DPi du constructeur et maintenant celui en LMH. Le Néo-Zélandais est un des piliers du programme WEC du constructeur de Detroit avec sa grande expérience (champion du monde WEC en 2017) et ses deux victoires aux 24 Heures du Mans (2015 et 2017). Endurance24 a pu le rencontrer à Spa avant le départ des 6 Heures, 3e manche de la saison, pour faire un point en ce début d’année !

Après tant d’années passées en IMSA, on vous imagine heureux d’être de retour en WEC…

« C’est vraiment agréable d’être de retour en WEC, il est vrai, et de se battre à nouveau pour un championnat du monde dans la catégorie reine. La dernière fois que j’ai piloté ici, à plein temps, j’ai été champion du monde ! Alors j’espère que nous allons pouvoir faire de même bientôt. »

Quel est votre regard sur votre début de championnat WEC ?

« Pour être honnête, je pense que nos résultats sont assez bons. A chaque fois, nous avons réussi à nous battre pour un podium et finir quatrième (avec Richard Westbrook et Alex Lynn, ndlr). Le potentiel de cette nouvelle équipe, cette nouvelle voiture et cette nouvelle réglementation sont bons. Chaque semaine, nous continuons à nous améliorer et je trouve que nous avons fait un petit pas en avant ce week-end à Spa comme notre 4e temps en qualifications le montre. Nous sommes toujours la cinquième meilleure voiture derrière les deux Ferrari et les deux Toyota, soyons réaliste. Nous allons nous battre pour un podium aujourd’hui à Spa. »

@MPS Agency

Quelles sont les pistes d’amélioration ? Sur quel secteur devez-vous travailler ?

« Un peu partout pour mieux comprendre notre voiture. Nous n’avons pas fait beaucoup d’essais. Nous aurons bientôt une nouvelle séance au Portugal où nous pourrons répéter ce que nous avons appris là-bas et, je l’espère, trouver des éléments supplémentaires avant Le Mans. L’équipe est également en train de se construire. Nous nous améliorons dans les arrêts au stand, dans la stratégie parce que cela fait quelques années que Cadillac n’a pas couru au niveau mondial. Je suis vraiment confiant et heureux du talent que nous avons pu voir dans l’équipe. »

Vous avez également participé aux 24 Heures du Daytona pour la marque. Les deux équipes IMSA et WEC partagent elles leurs informations et données ?

« Oui, nous partageons tout entre les deux entités. Évidemment, nous avons une troisième voiture qui va arriver pour Le Mans et ce sera une véritable équipe de trois protos, tout est ouvert. En fin de compte, nous sommes là pour gagner la course pour Cadillac et peu importe avec quelle auto. Nous devons juste atteindre notre objectif qui est d’essayer de monter sur le podium et de gagner Le Mans pour Cadillac.»

Le Mans arrive justement, un circuit où vous avez connu tant de succès…

« J’aime vraiment cet endroit, honnêtement. C’est un lieu formidable et j’ai hâte de le découvrir avec la Cadillac. Dans un mois, nous serons avec la voiture là-bas pour la Journée Test.»

@MPS Agency

Il est peut-être trop tôt pour le dire, mais savez-vous si le circuit conviendra à la voiture ?

« Personne ne le sait. Justement, cette journée Test sera déterminante et j’espère que nous aurons une journée sèche pour pouvoir travailler au mieux. Ce sera vraiment intéressant. »

Comment voyez-vous Le Mans pour Cadillac ?

«Lorsque l’on se lance dans ce genre de projet, l’objectif est clairement de gagner, mais pour être plus réaliste, un podium serait bien. C’est notre grand retour après tant d’années, plus de 20 ans. C’est vraiment excitant de ramener cette marque et se battre dans la catégorie reine. Mais nous avons déjà connu des problèmes de fiabilité en ce début de saison et c’est Le Mans. Le Mans vous choisit parfois, alors si nous parvenons à faire quelque chose, peut-être que la magie pourra opérer. Je pense que le rêve est de gagner, mais aussi de monter sur le podium. Ce serait magique pour la marque de le faire dès la première année. »

Vos dernières éditions des 24 Heures du Mans ont eu lieu en GTE Pro. Ce retour dans la catégorie supérieure doit pleinement vous satisfaire…

« Oui, c’est très agréable, honnêtement. Je pense que la FIA et l’ACO ont créé une plateforme fantastique. Voir autant de voitures dans la catégorie supérieure va être quelque chose de magique pour tous les fans. C’est formidable de voir ce paddock, l’atmosphère qui règne à Spa. C’est vraiment génial pour les courses d’endurance, honnêtement. C’est quelque chose de spécial et je pense que nous allons connaître un âge d’or pendant deux ou trois ans.»

En quoi l’expérience que vous avez acquise chez Porsche avec la 919 Hybrid vous aidera en juin ?

« Toute expérience est utile. Cela va m’apporter un peu de connaissances sur les relais, l’énergie, tout le reste. Mais pour moi, Toyota est la référence. Ils ont techniquement battu Porsche à la fin de la saison 2017 et ont continué à développer leur programme. Ils ont toujours les mêmes pilotes et c’est un programme tellement solide qu’ils méritent d’être en tête du championnat du monde en ce moment. Nous mettons tout en œuvre pour essayer de les rattraper. Nous allons continuer à nous battre jusqu’au départ des 24 Heures du Mans et voir ce que nous avons à leur opposer. »

24 Heures du Mans 2015, sa première victoire au Mans @MPS Agency

Passionné de sport automobile et plus particulièrement d'Endurance, j'assiste aux 24 Heures du Mans depuis 1980 et suis accrédité depuis 2008. Je me rends régulièrement sur les plus beaux circuits européens et mondiaux. J'ai écrit pour de nombreux médias sport auto et collabore depuis quelques mois avec Endurance24
À propos de l'auteur, David Bristol

Les articles similaires

Les derniers articles

Le programme complet des 24 Heures du Mans 2024

Le programme complet des 24 Heures du Mans 2024

L’Automobile Club de l’Ouest a dévoilé le programme complet de la grande semaine de l’édition 2024 des 24 Heures du Mans, tant sur la piste qu’en dehors. Le samedi 15 juin prochain, à 16 h, sera donné le départ de la 92ème édition des 24 Heures du Mans, 4e manche du...

Nico Pino intègre le giron Stellantis Motorsport

Nico Pino intègre le giron Stellantis Motorsport

Stellantis Motorsport, l’entité compétition du groupe automobile Stellantis, a annoncé aujourd’hui la sélection du talentueux pilote Nico Pino, âgé de seulement 19 ans. Cette nomination s’inscrit dans le cadre d’un programme visant à soutenir et former les jeunes...

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading