| 14 juillet 2022 | par

Antonio Felix da Costa (JOTA), partie 1 : « J’ai grandi en regardant les 24 Heures du Mans à la télévision »

© DR

Antonio Felix da Costa est rentré dans les livres d’histoire des 24 Heures du Mans en remportant la catégorie LMP2 cette année. Avec Roberto Gonzalez et Will Stevens, il a dominé la course de la tête et des épaules avec l’Oreca 07 n°38 de Jota Sport. De quoi lui ouvrir des portes pour le futur…

Découvrez la première partie de l’entretien que le Portugais a consacré à Endurance24, à Monza…

 « J’ai grandi en regardant les 24 Heures du Mans à la télévision » lâche le nouveau vainqueur de la course en LMP2. « Quand j’étais enfant, je restais éveillé pour suivre la course avec toute sorte de choses à manger, chips, bonbons…Donc déjà y participer pour la première fois en 2018 (avec BMW en GTE Pro) a été un vrai honneur alors gagner a vraiment été un moment spécial. En 2020, nous avions déjà terminé 3e, on avait pu sentir la victoire. L’an dernier, nous étions en tête lorsque nous sommes sortis de piste. Cette année, mener la course dès le départ a été un sentiment différent. Vous vous dites que c’est votre édition, que vous ne voulez pas la perdre. Toute l’équipe était déjà focalisée sur la course dès les premiers tours de roues de la Journée Test. Nous avons effectué une course incroyable… »

Antonio Felix da Costa (JOTA) :

Tellement incroyable que rien n’est arrivée à cette Oreca n°38 en dehors des changements de pneus, de pilotes et ravitaillements essence. Enfin presque. « Tout s’est bien déroulé. Nous avons eu un souci de pneus à six heures de l’arrivée. Heureusement, ce fut proche de l’entrée des stands, mais cela a endommagé la voiture. Et puis il y a eu cette Safety car qui nous a fait attendre une minute à la sortie des stands. Cela a réduit notre avance et on se dit : « Mince, la course commence à nous échapper ». Nous sommes restés calmes, nous savions que nous avions le rythme pour être devant. Tout le monde dans l’équipe, des mécaniciens aux pilotes, a fait une course sans faute. Les choses se sont bien enchainées pour nous. Nous étions toujours au bon moment, au bon endroit. »

Ces points de la victoire au Mans ont permis au trio et à Jota Sport de se replacer au championnat. Désormais, ils ont 11 points d’avance sur leurs poursuivants (United Autosports) et la couronne mondiale est dans le viseur. « Notre objectif est le titre. En 2020, j’ai fini 2e, en 2021, 3e. Nous voulons arriver à la dernière course avec toutes nos chances de remporter le titre. C’est certainement la bonne année. Roberto est vraiment bien en ce moment, il est mature dans son pilotage et a vraiment bien progressé lors des trois dernières années. Will est un expert dans ce type de voiture et de course. Notre trio fonctionne très bien. »

Deuxième partie à suivre, dans laquelle nous parlerons Hypercar…

Rédacteur en chef d'Endurance24 depuis 2018 et cofondateur du site, mon objectif est de le développer et d'en faire un média à part entière. J'arpente les circuits européens depuis plusieurs années afin de produire un contenu pertinent, au plus près des acteurs du monde du sport automobile.
À propos de l'auteur, Florian Defet

Les articles similaires

Les derniers articles

FIA WEC : Les trois pilotes désignés pour le rookie test à Bahreïn

FIA WEC : Les trois pilotes désignés pour le rookie test à Bahreïn

Trois jeunes pilotes prometteurs ont été désignés par le FIA WEC pour participer au Rookie Test organisé à Bahreïn, le dimanche 5 novembre. Les trois pilotes sélectionnés, Josh Pierson, Nicolas Varrone et Antoine Doquin, auront l'opportunité de démontrer leur talent...

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading