| 11 septembre 2022 | par

Alpine « surpris » de ne pas avoir vu les Toyota plus rapides en qualifications

© Frédéric Le Floc’h / DPPI

Au vu des essais libres, on ne s’attendait pas voir une autre voiture qu’une Toyota en pole position des 6 Heures de Fuji. On ne s’attendait pas non plus à voir l’Alpine A480 si proche des Hypercars nippones à l’issue des qualifications…

Matthieu Vaxiviere a pourtant signé le troisième temps de la séance, à seulement 2 dixièmes de la pole signée par Brendon Hartley sur la Toyota GR010 Hybrid n°7.

« En mode qualif, avec peu d’essence et une température de piste assez élevée, nous sommes toujours plutôt performants, voire très performants. C’est dans ces conditions que la voiture s’exprime le mieux » nous explique Philippe Sinault, team principal d’Alpine Elf Endurance Team.

En retrait depuis le coup d’envoi des hostilités, ce gain de performance en qualifications avait de quoi nous surprendre… Mais du côté de chez Alpine, cette différence ne suscite pas autant de curiosité. « On a gagné 1,4 seconde entre les essais libres 3 et la qualif, ce qui correspond à notre mode nominal de gain sur un circuit classique. Ce qui est le plus surprenant, c’est que la Toyota ne soit pas plus rapide car elle a montré qu’elle pouvait être rapide et encore plus rapide que ça. Également, les Peugeot qui ont montré un bon niveau de performance quelques heures plus tôt et un peu moins ce samedi après-midi. Nous sommes à notre place. La copie a l’air belle, peut-être un peu trop belle, mais hélas les écarts risquent d’être un peu plus important en course. Nous sommes contents de notre place. »

En attendant la course des 6 Heures de Fuji, où Alpine tentera de glaner le maximum de points pour tenter de conserver la tête au championnat des pilotes Hypercar, le coéquipier de Nico Lapierre et André Negrão peut se satisfaire de sa performance au volant du prototype : « Nous avons fait le meilleur boulot que nous aurions pu faire. Nous n’avions qu’un seul tour chrono et nous avons tout optimisé pour la qualification. Honnêtement, nous sommes très contents de faire ce chrono-là. Je ne vais pas dire que nous étions étonnés car c’est ce que nous nous étions fixés comme objectif de chrono. » conclut Matthieu Vaxiviere.

Rédacteur en chef d'Endurance24 depuis 2018, mon objectif est de développer ce site et d'en faire un média à part entière. J'arpente les circuits européens depuis plusieurs années afin de produire un contenu pertinent, au plus près des acteurs du monde du sport automobile.
À propos de l'auteur, Florian Defet

Les articles similaires

Les derniers articles

IMSA : Quatre LMDh en piste sur le circuit de Road Atlanta ce lundi

IMSA : Quatre LMDh en piste sur le circuit de Road Atlanta ce lundi

Présentes en exposition dans le paddock de Petit Le Mans le week-end dernier, quatre LMDh ont pris la piste ce lundi à Road Atlanta. Voir les modèles différents en cours de développement rouler simultanément sur le même circuit est loin d’être une évidence. Pourtant,...

Vidéo : le teaser officiel du centenaire des 24 Heures du Mans !

Vidéo : le teaser officiel du centenaire des 24 Heures du Mans !

Dans huit mois, les 10 et 11 juin 2023, les 24 Heures du Mans célébreront leurs cent ans d’existence. En attendant ce grand rendez-vous qui s’annonce grandiose, l’Automobile Club de l’Ouest a dévoilé le teaser officiel de l’édition 2023 de la classique...

Premier roulage pour le Team WRT et Valentino Rossi avec la BMW M4 GT3

Premier roulage pour le Team WRT et Valentino Rossi avec la BMW M4 GT3

Au lendemain de la finale du GT World Challenge Europe, le Team WRT a éprouvé la BMW M4 GT3 pour la première fois à Barcelone. La collaboration entre BMW et l’écurie belge a donc véritablement débuté ce lundi par cette journée de roulage durant laquelle le pilote...

Annonces

Soyez au courant des dernières actualités du monde de l'Endurance par mail !

Loading