© Pierre-Louis Le Mouëllic – Endurance24

Les courses d’endurance sont imprévisibles et ces 4 Heures du Mans nous l’ont une nouvelle fois montré. Alors qu’ils avaient réalisé une très bonne course et que tous les éléments semblaient réunis pour qu’ils s’imposent, John Corbett et James Winslow ont été touchés par la malchance. A 33 minutes de l’arrivée, alors qu’ils étaient en tête de la course, la Ligier JS P3 #69 a été contrainte de s’immobiliser en bord de piste à la suite d’un contact avec la Ligier JS P3 #22 d’Inter Europol Competition. Ramenée à son stand, la voiture termine 18ème.

C’est donc les Ligier JS P3 d’Inter Europol Compétition qui ont directement profité de cet incident en se classant 1ère et 2ème à moins de 30 minutes de l’arrivée. La remontée et la performance d’Arnold Robin ne devaient pas être prévues dans les plans de l’équipe polonaise. La Norma M30 #72 et la Ligier #33 se sont livrées à une bataille sans merci et après plusieurs attaques, Arnold Robin a réussi à prendre l’avantage sur Müller Crepon. Quelques instants plus tard, la Ligier #33 a été victime d’une crevaison, relayant la voiture en 5ème position. La victoire revient donc à la Ligier JS P3 #22 de Smiechowski, Fredriksson et Inter Europol Competition, qui ratent le doublé de peu. La Norma M30 #72 de TFT termine 2ème devant la Ligier #95 du Team Virage, confiée à Enqvist et Rattenbury.

Après avoir dominé dans la première heure de course avec Emilien Carde à son volant, la Norma M30 #39 du Graff franchi la ligne d’arrivée en 7ème position.

Cette dernière heure de course été mouvementée et la fatigue se faisait ressentir chez certains pilotes. Plusieurs voitures sont parties à la faute, heureusement sans grande conséquence. Chez TFT, la Norma #72 s’est vu inquiétée par un drapeau orange et noir à cause d’une perte de fluide en piste, mais le problème s’est finalement vite réglé, puisque l’auto termine 2ème.

© Pierre-Louis Le Mouëllic – Endurance24

En PFV c’est la Foenix #11/V de V Sports qui s’impose, devant les deux Renault RS 01 de DEMJ, la #16 devançant la #23. Pour la Foenix #87 de Solution F, une perte de roue a entrainé un tête à queue de l’auto, ce qui a ralenti sa progression dans le peloton. Elle termine finalement en 20ème position.

Après une course propre, la Ferrari 488 GT3 #1 de Visiom, confiée à Jean-Paul Pagny, Thierry Perrier et Jean-Bernard Bouvet, termine la course en 13ème position.

En catégorie Prestige, c’est la Ligier JS P3 #94 du Team Virage qui s’impose. L’auto devance les Ligier JS P3 #40 du Graff et #84 de SRT 41.

A noter la course compliquée de la Norma M30 #21 de DB Autosport, qui avait réalisé la pole position. La voiture a été victime d’une sortie de piste à 5 minutes de la présentation du drapeau à damier.

Les concurrents des V de V Endurance Series se retrouveront les 2, 3 et 4 novembre sur le circuit d’Estoril au Portugal, pour la dernière course de la saison 2018.

Le classement complet de la course est à retrouver ICI.