Présentatrice de la Formule 1 sur Canal + et pilote automobile, le visage de Margot Laffite est bien connu sur les paddocks internationaux. Quelques jours après la finale du Trophée Andros, elle s’est envolée vers la Malaisie, et plus précisément vers Sepang où se tenait la finale de l’Asian Le Mans Series.

Margot Laffite faisait équipe avec Michelle Gatting et Katherine Legge au volant d’une Ligier JS P3. Nous avons profité de la deuxième épreuve de la Ligier JS Cup à Dijon, lors de laquelle elle a terminé troisième à l’issue de quatre heures de course le week-end dernier, pour lui poser quelques questions.

Qu’avez-vous pensé de cette pige en Asian Le Mans Series à Sepang ?

« Je découvrais ce championnat que je ne connaissais pas » nous a confié Margot Laffite. « Ce fut une expérience extraordinaire car l’auto est formidable, nous formions un équipage féminin, et c’était sur un circuit que je connaissais pour y avoir été pour la Formule 1, sans avoir pris la piste. J’ai passé un très bon moment avec l’équipe, les filles et j’étais ravie. »

"Une très belle expérience" pour Margot Laffite en Asian Le Mans Series

Comment l’opportunité s’est présentée à vous ?

« Richard Mille m’a appelée en me proposant de rouler en LMP3 sur une manche de l’Asian Le Mans Series. Nous avons trouvé la bonne date puisque c’était juste après le Trophée Andros. C’est donc grâce à lui mais aussi au soutien de la commission des femmes de la FIA, Michèle Mouton, Michelin et l’équipe dans laquelle nous officiions. »

Avez-vous déjà piloté la Ligier JS P3 avant le week-end malaisien ?

« Je l’avais essayée à Alès il y a quelques années, en hiver et avec des pneus pluies. Le circuit était certes étriqué pour la voiture mais c’était déjà une belle découverte. »

D’autres participations en endurance sont en discussion ?

« Pas du tout. Je reste sur cette riche expérience mais pourquoi pas si l’occasion se présente ! »

Propos recueillis par Jérôme Contou.