Cool Racing aura fort à faire cette saison encore et concentra ses activités sur le LMP2 avec des Oreca 07, LMP3 et quelques programmes avec la Ligier JS2 R. Patrick Barbier, team principal de l’écurie a fait le point avec nous pour nous présenter en détails l’année à venir…

L’écurie qui bat pavillon suisse mais dont la structure technique Racing Spirit of Leman est basée en Haute-Savoie, est en lice dans le Championnat du Monde d’Endurance de la FIA. Pour ses débuts dans la discipline, le bilan est très positif …

« Le programme s’est monté très rapidement et nous a demandé beaucoup d’énergie. » nous a confié Patrick Barbier. « Pour une première participation à ce Championnat du Monde, c’est une belle réussite avec notamment une victoire et une pole. Il faut rappeler que notre équipage comporte un Gentleman alors que la réglementation n’oblige pas la présence d’un Bronze. »

Cool Racing manquera toutefois les 1000 Miles de Sebring puisque les pilotes avaient différentes activités prévues de longue date.

Pour l’heure, la décision de rempiler en FIA WEC n’est pas actée et la piste de l’endurance outre-Atlantique est explorée : « Cela dépend de la réglementation notamment sur l’obligation d’avoir un bronze dans un équipage. Plusieurs facteurs seront déterminants dans notre prise de décision. La porte est ouverte à la réflexion. Des courses aux Etats-Unis pourquoi pas, mais pas forcément le championnat dans son ensemble. On se concentre sur les 24 Heures du Mans, c’est notre challenge de l’année. On espère voir l’arrivée et signer un bon résultat. »

Outre le programme sur la scène internationale, l’équipe fera de nouveau campagne en ELMS avec une Oreca 07 et fera confiance aux mêmes pilotes, Alexandre Coigny, Antonin Borga et Nicolas Lapierre afin de préparer au mieux les 24 Heures du Mans.

© Matthias Shütt

Le programme européen ne s’arrêtera pas là puisque deux Ligier JS P320 flambant neuves feront campagne en Michelin le Mans Cup. La première sera pilotée Nicolas Maulini et Nicolas Schatz tandis que la seconde sera confiée à Maurice Smith et Matt Bell.

Que pensez-vous de cette nouvelle génération ?

« Les premiers essais à Barcelone et au Castellet ont révélé une voiture qui a bien évolué. » nous a indiqué Patrick Barbier. « On connaitra le potentiel des autres voitures en compétition, mais le potentiel de la voiture a vraiment bien évolué. Je pense que Ligier a bien travaillé ! Le fait que l’ancienne génération ne puisse plus rouler en Europe n’a pas forcément été facile à gérer pour les équipes car cela a demandé un nouvel investissement. »

Si Cool Racing a fait une croix sur la Mitjet et le GT4, le GT ne sera pas oublié puisqu’une Ligier JS2 R sera engagée dans le nouveau championnat Ligier European Series, pour Sébastien Baud.

Sébastien Baud doublera d’ailleurs son programme en participant au Challenge GT de l’Ultimate Cup Series. Le jeune homme découvrira ainsi les bases de l’Endurance et engendrera de l’expérience.

Le Challenge GT ne sera pas la seule catégorie où évoluera le Cool Racing puisque deux Ligier JS P320, voire une troisième, seront engagées dans le Challenge Proto. Maurice Smith doublera son programme. La seconde auto sera confiée à un pilote américain toute la saison et qui aura trois coéquipiers différents au fil des courses : John Schauerman, Tom Dyer et un jeune pilote français qui a fait deux piges en proto. Un Gentleman devrait être sur la troisième voiture avec deux coéquipiers.