© Audi

Les 12 Heures de Bathurst qui se tenaient ce week-end ont marqué le début de la saison 2020 de l’Intercontinental GT Challenge, et dans le camp Audi Sport une chose est sûre, l’équipe n’a pas répondu à ses attentes. Alors que 7 constructeurs différents se partageaient les dix premières places sur la grille de départ, le constructeur allemand semblait confiant et optimiste au moment où le drapeau vert a été agité. Cependant, les trois Audi R8 LMS de l’Audi Sport Team Valvoline out toutes les trois connu des déboires en course et c’est au final l’Audi de l’équipe cliente Hallmarc qui termine la mieux placée, 3ème de sa catégorie. 

Le moins qu’on puisse dire c’est que cette édition des 12 Heures de Bathurst a été mémorable et disputée plus que jamais, puisqu’on retrouve à l’arrivée quatre marques aux dix premières positions. « Nous avions ce qu’il fallait pour être parmi les premiers », a confié Chris Reinke, responsable du programme compétition client chez Audi Sport. « Le meilleur tour en course réalisé par Kelvin van der Linde a montré que nous avions le rythme. Mais des petites erreurs nous ont fait payer le prix fort ! »

C’est Garth Tander qui a été la première victime. L’Australien multiple vainqueur sur le circuit de Mount Panorama disputait sa cinquième course avec Audi Sport, au volant de l’auto #22 qu’il partageait avec les pilotes Audi Sport Mirko Bortolotti et Christopher Mies. Au 62ème tour, alors qu’il suivait la voiture sœur, la #22, celle-ci a dévié de sa trajectoire, et en voulant l’éviter Tander a quitté la piste et heurté le mur. Si le pilote s’en est sorti indemne, ce n’est pas le cas de la voiture qui était trop endommagée pour continuer.

Tout se passait pour le mieux pour l’Audi #22 de Dries Vanthoor et ses coéquipiers Frédéric Vervisch et Christopher Haase, qui après s’être élancée 14ème pointait en 7ème position à quelques minutes de la mi-course. Malheureusement c’est un problème mécanique au niveau d’un capteur qui a contraint l’équipe à retirer la voiture de la course. 

Tous les espoirs reposaient dès lors sur l’Audi R8 LMS #222 de Mattia Drudi, Kelvin van der Linde et Markus Winkelhock. Van der Linde a réalisé un week-end parfait en réalisant le meilleur résultat de qualification pour Audi et en réalisant le meilleur tour en course. Malheureusement les exploits n’ont pas été plus loin et après s’être battue pour la tête de la course, la voiture a été victime d’une crevaison venant endommager le passage de roue arrière droit, amenant à un seconde crevaison. Tout ceci a coûté près de 5 tours à la #222 qui franchi au final la ligne d’arrivée en 18ème position.

Finalement, c’est l’Audi R8 LMS de Hallmarc qui termine première des GT allemande. Marc Cini, Dean Fiore et Lee Holdsworth ont franchi la ligne d’arrivée en 17ème position, mais ils réalisent un podium puisqu’ils finissent 3ème de la catégorie Pro-Am. « Félicitations à nos trois pilotes privés et au Melbourne Performance Center pour ce succès », a ajouté Chris Reinke. « Alors que nos clients ont connu le succès lors de leur course à domicile, c’est à nous de rattraper, lors des quatre courses restantes, le retard que nous avons accumulé ce week-end. »

La prochaine manche de l’Intercontinental GT Challenge sera les 24 Heures de Spa, qui se tiendront fin juillet. D’ici là, Audi Sport sera confronté à un autre défi de taille, les 24 Heures du Nürburgring, à la fin du mois de mai.