© Hugues Laroche / Ultimate Cup Series

Pour leur première expérience en Ultimate Cup Series, François Perrodo, Emmanuel Collard et Jean-Charles Samani ont fait parler la poudre en qualifications, en établissant la meilleure moyenne en 2 :08.045, pour le compte de la Renault R.S.01 n°83/Racetivity, reléguant leurs camarades à près de 3 secondes. Max Mugelli a quant à lui été le plus rapide de tous avec une référence établie en 2:04.748, au volant de la Renault n°23/DEMJ.

Pour cette ultime course du Challenge GT de l’Ultimate Cup Series, c’est une grille très qualitative qui se présente à nous. Toutes les conditions étaient réunies pour nous offrir une magnifique lutte pour la victoire, avec une arrivée de nuit. Cependant, le brouillard a fait son arrivée sur le circuit dans la dernière heure de course et a provoqué la fin prématurée à 40 minutes de l’arrivée.

Depuis la pole position, François Perrodo prend un très bon départ et prend déjà quelques longueurs d’avance au volant de la Renault n°83, devant Nicolas Maunoir et la Renault n°44 d’AB Sport Auto. La lutte est intense pour la troisième place entre Nicolas Maunoir et Lucien Crapiz (DEMJ). Parti depuis la dernière position sur la grille, Milan Petelet anime ce début de course en remontant dans le top 5, puis poursuit son ascension jusqu’à la deuxième place.

Alors qu’il possède plus de 15 secondes sur ses adversaires, François Perrodo est victime d’un problème mécanique après seulement 40 minutes de course. Milan Petelet hérite donc des commandes de la course mais, quelques minutes plus tard, le pilote de la Renault n°15/Krafft Racing s’arrête sur le bord de la ligne droite de départ/arrivée.

A l’issue de la première vague d’arrêts aux stands, la Renault n°46/AB Sport Auto pointe aux avant-postes, devant la voiture sœur n°45/AB Sport Auto et la Renault n°23/DEMJ. Sur la n°45, Sébastien Charbonnet revient sur le leader, Tiziano Carugati. Les derniers pilotes prennent ensuite la piste. Franck Thybaud prend la piste au volant de la n°45, pointe en première position devant la n°46 alors pilotée par François Grimm. Ce dernier revient sur l’homme de tête, le dépasse et ne sera plus jamais rejoint.

Les conditions de piste se dégradent, le brouillard s’épaissit de plus en plus et la direction de course prend la décision de mettre un terme à la course, en concertation avec les équipes.

Tiziano Carugati, François Grimm et Ange Barde remportent cette finale de l’Ultimate Cup Series, pour le compte de la Renault R.S. 01 n°46 d’AB Sport Auto. Deuxième place pour la Renault n°23 de DEMJ, partagée par Lucien Crapiz, Max Mugelli et Jacques Savariau. Le podium du classement général est complété par les champions de ce cru 2019, Jean-Paul Pagny, Thierry Perrier et Jean-Bernard Bouvet, au volant de leur Ferrari 488 GT3 n°1 de Visiom.

La catégorie UGTC a été remportée pour la deuxième fois consécutive par Regis Rego de Sebes et Johan-Boris Scheier, sur la Porsche 911 de Tinseau Assistance. Ils remportent également le titre de la catégorie.

L’Alpine A110 n°919 de Mirage Racing, pilotée par Arthur Lepretre, Frédéric de Brabant, Jonathan Mareschal, était annoncée victorieuse mais la victoire et le titre UGTX sont finalement revenus à Jean-Philippe Jouvent et Olivier Metz sur la Porsche Cayman n°11 du Krafft Racing. En effet, à l’Alpine n°919 a écopé d’1 minute et 40 secondes, plus un tour de pénalité, pour non-respect du temps minimum d’arrêt.

Frank Lefevre, Philippe Bonnel et Olivier Gomez ont imposé la Vortex V8 en UGT.

D’après le communiqué de presse