Simon Gachet (Saintéloc) : "devenir pilote professionnel, avec Audi ou un autre constructeur"

© Jules Bénichou (Twenty-One Creation)

Simon Gachet est un pilote ô combien talentueux qui ne cesse de surprendre sur la scène européenne. Le pilote isérois, fidèle à Saintéloc Racing, évolue cette année à temps plein en Blancpain GT World Challenge Europe, Endurance Cup et Championnat de France FFSA GT.

« C’est un programme vraiment complet cette saison. » nous a confié Simon Gachet. Il a achevé la saison Sprint au cinquième rang du championnat après dix courses au volant de l’Audi R8 LMS GT3 #25, qu’il partageait avec Christopher Haase. « Le travail fourni l’an dernier a payé cette saison avec une bonne progression depuis le début de l’année. Christopher (Haase) et l’équipe m’ont beaucoup aidé et nous sommes montés en puissance au fil des courses. Notre approche en Sprint était différente qu’en Endurance, avec un peu plus d’agressivité. Cela a payé lors des dernières courses avec notamment cette victoire à Zandvoort mais aussi deux podiums au Nürburgring et un autre à Misano. Le niveau est très relevé mais nous arrivions régulièrement à être devant les autres équipes Audi comme WRT et Attempto. Le travail est la clé pour faire la différence ! »

Son programme en Endurance Cup a peiné à se dessiner en début de saison mais on l’a finalement retrouvé sur les quatre premières épreuves, et on le retrouvera à Barcelone, dans un peu moins de deux semaines, également au volant de l’Audi #25 du Saintéloc Racing.

« Les résultats sont moins probants en Endurance mais le potentiel est bien là. Les Total 24 Heures de Spa furent très compliquées avec des problèmes techniques tout au long du week-end alors que lorsque la voiture fonctionnait, nous affichions un bon rythme. C’est décevant mais nous allons tout donner lors de la finale à Barcelone. »    

Simon Gachet (Saintéloc) : "devenir pilote professionnel, avec Audi ou un autre constructeur"

Le secteur de la compétition-client a le vent en poupe au sein des différents constructeurs. Simon Gachet ne le cache pas, son ambition est devenir pilote d’usine.

« Bien sûr, l’objectif à court terme est de devenir pilote professionnel, avec Audi ou un autre constructeur. On arrive à la fin de saison, les résultats parlent en ma faveur, maintenant j’attends les propositions. »

Simon pilote aussi une Audi R8 LMS GT4, toujours au sein de l’écurie managée par Frédéric Thalamy, accompagné par Eric Debard. A Spa, le jeune homme passait de la GT3 à la GT4 d’une séance à l’autre …

« C’est plus facile de passer de la GT4 à la GT3 que l’inverse. L’approche du pilotage n’est pas la même, il faut être un peu moins agressif, notamment sur les freinages. La dégradation des pneumatiques est également un paramètre à maitriser derrière le volant. »

Simon Gachet (Saintéloc) : "devenir pilote professionnel, avec Audi ou un autre constructeur"

© SRO / Dirk Bogaerts Photography

Ce programme en FFSA GT représente-t-il un intérêt pour vous ?

« Cela me permet de partager mon expérience avec Eric d’autant qu’il y a une bonne cohésion entre nous. C’est un championnat également très relevé où le travail fait aussi la différence. »

Est-ce qu’on vous verra sur quelques courses cet hiver ?

« Pour l’instant, je n’ai rien de prévu pour cet hiver. Les perspectives sont un peu bouchées en ce moment et mon objectif être d’être payé pour piloter. C’est devenu compliqué en prototype et les constructeurs sont en GT. »

Simon Gachet abordera la finale de la Blancpain Endurance Cup avec le statut officieux de meilleur français au classement global des Blancpain GT Series.