Simon Escallier : "pouvoir un jour aller faire les 24 Heures du Mans"

© Marianne Alais

ABM by Krafft Racing ne fera pas dans la dentelle cette saison en Ultimate Cup Series avec pas moins de quatre voitures. Parmi elles, une Lamborghini Huracan Super Trofeo qui sera confiée à Simon Escallier, Milan Petelet et Stéphane Louard.

Après trois saisons en Formule Renault 2.0, de la Mitjet 2l, la Nascar Europe et la Legend Car où il a été titré, Simon Escallier passe au Grand Tourisme avec comme ambition de disputer les 24 Heures du Mans. Rencontre avec ce pilote éclectique à la grande capacité d’adaptation avant le coup d’envoi de la saison à Dijon.

Comment vivez-vous ce passage du Sprint à l’Endurance ?

« J’ai déjà connu cela lors de ma saison en Nascar, les courses étaient moins longues mais l’adrénaline du changement de pilote, la pression de faire bien pour faire de bons chronos et la pression supplémentaire était de ramener l’auto entière pour ne pas pénaliser mes coéquipiers. » nous confie Simon Escallier. « L’endurance reste un domaine que je n’ai pas exploiter à 100% donc je suis heureux de revenir, afin de pouvoir l’exploiter davantage et me préparer pour la suite, car j’aimerais désormais évoluer dans ce domaine pour les saisons futures. »

Simon Escallier : "pouvoir un jour aller faire les 24 Heures du Mans"

© Marianne Alais

Comment se sont passés les premiers essais avec la voiture ?

« Les premiers essais se sont très bien passés. Nous avons testé l’auto à Nogaro et à Magny Cours. J’ai découvert l’auto sur les premières séances afin de la prendre bien en main puisque malgré tout cela me change de ma FR 2.0L , step by step nous avons testé plusieurs réglages, débriefé à chaque séance ce qui nous a permis de travailler au maximum pour être prêt pour les premières courses. Lors des derniers essais, les chronos baissaient davantage et ce fut deux journées très positives. J’ai effectué à peu près 60 tours au volant de cette Lamborghini Huracan Super Trofeo. »

Le contact a été bon avec vos coéquipiers ?

« Contact très positif avec mes coéquipiers, je connaissais Stéphane puisque nous avons roulé ensemble en Mitjet 2.0L, j’ai connu Milan lors de la première séance d’essai. Milan a une très bonne pointe de vitesse et Stéphane a la sagesse et le recul pour être efficace sur la durée. Je suis très content de rouler pour ABM by Krafft, le staff est au top et il y a une très bonne cohésion. Chose très importante pour pouvoir faire de bons résultats. »

Simon Escallier : "pouvoir un jour aller faire les 24 Heures du Mans"

© Marianne Alais

Quelles sont vos ambitions à terme ?

« Mes ambitions à terme sont de pouvoir un jour aller faire les 24 Heures du Mans. Parce que depuis tout petit j’ai toujours rêvé de pouvoir arriver à ce stade-là. Chaque choix dans mes saisons et orientation sur telle ou telle auto, était choisi pour que je puisse me préparer à ce type d’objectif. Avoir choisi la FR 2.0L, était un choix volontaire cela m’a permis de travailler l’aero et une partie des acquisitions de données. Cette année, revenir en endurance va me permettre de travailler la gestion de course et des relais mais surtout de travailler à plusieurs. »

D’autres courses sont prévues cette année ?

« Pas d’autres programmes ou piges cette saison. Je me concentre cette année en Ultimate Cup Séries pour travailler avec l’équipe pour emmener l’auto devant. »