En tête des 12 Heures de Sebring durant la grande majorité de la course, la Cadillac DPi-VR /Action Express Racing de Pipo Derani, Felipe Nasr et Eric Curran s’est finalement imposée lors de cette deuxième manche de la saison.

Les pluies du matin et les conditions de piste extrêmement humides ont empêché le vrai départ de la course avant la 40e minutes. L’équipage a mené 249 tours sur 348 remportant également le maximum de points pour l’IMSA Michelin Endurance Cup.

Malgré une nette domination, la victoire n’aura pas été de tout repos avec une lutte sans merci dans les deux dernières heures avec la Cadillac DPi-VR #10 du Wayne Taylor Racing de Matthieu Vaxivière, Renger ven der Zande et Jordan Taylor. L’équipage termine à seulement une seconde des leaders, soit le plus faible écart dans l’histoire des 12 Heures de Sebring. Dommage qu’un drive through et deux arrêts aux stands non prévus ne les ralentissent en début de course.

Joao Barbosa, Filipe Albuquerque et Brendon Hartley ont placé la deuxième Cadillac Action Express Racing sur le podium avec une troisième place pour la #5 aux couleurs Mustang Sampling. Suivent ensuite l’Acura ARX-05 #7 (Penske Racing) de Ricky Taylor, Helio Castroneves, Alexander Rossi et la Nissan DPi #54 / Core Autosport de Jon Bennett, Colin Braun et Romain Dumas.

L’Oreca 07 #38 du Performance Tech Motorsports pilotée par Kyle Masson, Cameron Cassels et Andrew Evans remportent une fade catégorie LMP2 pauvre en engagés avec seulement deux autos. L’équipage se classe en 17e position du classement général, loin devant la deuxième Oreca 07 du PR1 Mathiasen Motorsports.

C’était la première victoire à Sebring pour Cassels et Evans, alors que c’était la deuxième victoire de Kyle Masson, qui a également remporté la catégorie Prototype Challenge avec l’équipe Performance Tech en 2017.

Absente lors des dix premières heures de course, c’est finalement une Porsche 911 RSR qui s’impose dans la catégorie GTLM avec la victoire pour la #911 de Nick Tandy, Patrick Pilet et Frederic Makowiecki. Les deux français remportent les 12 Heures de Sebring pour la deuxième fois consécutive. Un week-end réussi pour le constructeur allemand qui a également remporté la catégorie GTE Pro aux 1000 miles de Sebring en FIA WEC.

Dans le tiercé de tête depuis le début de course, la Ford GT #66 de Dirk Mueller, Joey Hand et Sébastien Bourdais monte sur la deuxième marche du podium devant la Corvette C7-R #3 de Jan Magnussen, Antonio Garcia et Mike Rockenfeller. On retrouve quatre constructeurs aux quatre premières places avec la quatrième place pour la BMW M8 GTE #24 de Jesse Krohn, Philipp Eng et John Edwards. En tête quasiment toute la course, la Ford #67 de Ryan Briscoe, Richard Westbrook et Scott Dixon a malheureusement tout perdu lors que Ryan Briscoe est parti en tête à queue lors du dernier restart.

© IMSA / LAT Images

Une nouvelle fois très disputée, la catégorie GTD, c’est finalement la Lamborghini Huracan GT3 du Grasser Racing Team qui tire les marrons du feu et s’adjuge sa deuxième classique de la saison après leur victoire aux 24 Heures de Daytona. 

L’équipe autrichienne a renforcé sa position comme l’une des meilleures équipes de course d’endurance de la série grâce à son équipage composé de Mirko Bortolotti, Rolf Ineichen et Rik Breukers. C’est également la quatrième victoire lors des six dernières courses d’endurance américaines pour Lamborghini. L’équipe Lamborghini, Paul Miller Racing, avait remporté la victoire à Sebring il y a un an.

C’est une autre Lamborghini qui monte sur la deuxième marche du podium avec la #44 du Magnus Racing pilotée par John Potter, Andy Lally et Spencer Pumpelly. La Ferrari 488 GT3 #63 de la Scuderia Corsa de Cooper MacNeil, Toni Vilander et Jeff Westphal complète le podium.

Très en verve une bonne partie de la course, la Mercedes AMG GT3 du Riley Motorsport termine cinquième derrière l’Audi R8 LMS GT3 #29 du Montaplast by Land Motorsport. 

La course aura été neutralisée seulement à cinq reprises, en 12 heures, dont une à cause de la pluie lors du départ, ce qui avouons le est assez peu pour une course américaine de ce type. Vous pouvez retrouver le classement complet de ces 12 Heures de Sebring ICI.

Les concurrents de l’IMSA WeatherTech SportsCar Championship ont maintenant rendez-vous les 15 et 16 avril prochains sur le circuit de Long Beach pour la première course sprint de la saison.