Road to Le Mans, Course 2 : Mühlner Motorsport prend sa revanche

C’est à moins de 4 heures du grand départ des 24 Heures du Mans que les 44 concurrents de Road to Le Mans, quatrième manche de la Michelin Le Mans Cup, se sont élancés pour les 55 minutes de la dernière course support de la classique mancelle.

Le départ de la course aura été beaucoup plus nerveux que celui de la Course 1. Dès l’arrivée à la Dunlop les voitures de tête ont joué des coudes, provoquant un important nuage de fumée, heureusement sans conséquence. Il n’en a pas été de même à la deuxième chicane de Hunaudières avec un contact entre trois LMP3, venant projeter la Ligier JS P320 #98 de Motorsport98 dans le rail. Les ennuis ont également touché Antoine Doquin au volant de la Ligier #37 de COOL Racing, alors qu’il était parti en troisième position.

En tête de la course, la Duqueine D08 #21 de Mühlner Motorsport, partie en tête avec Moritz Kranz, a échappé à tout soucis et a creusé l’écart avec la D08 #3 de DKR Engineering, que pilotait Jean Glorieux. Au fil des tours, le pilote Allemand a creusé l’écart à plus de 7 secondes.

Dès l’ouverture de la piltane pour les arrêts aux stands, les deux Duqueine de tête, la #21 et la #3, se sont précipitées pour réaliser leur arrêt obligatoire. Coup de théâtre pour la #3 de DKR Engineering qui après avoir fait un arrêt parfait n’a pas réussi à redémarrer. La course s’est arrêtée là pour la voiture de Jean Glorieux et Laurens Hörr.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres ! En tête de la course Ugo de Wilde a pu continuer le travail effectué par Moritz Kranz, emmenant tranquillement la Duqueine #21 vers la victoire. Le Belge a finalement franchi la ligne d’arrivée avec 11 secondes d’avance sur la Ligier JS P320 #19 de COOL Racing, que se partageaient Niklas Kruetten et Matthieu de Barbuat. On notera la très belle performance de ce dernier qui réalisait, à seulement 17 ans, sa quatrième course au volant d’un prototype LMP3. La troisième place revient à la Ligier #14/RLR MSport. Michael Benham et Malthe Jakobsen échouent à 15 secondes de la première marche du podium.

Après une course détruite par la sortie de la voiture de sécurité jeudi, Mühlner Motorsport prend une belle revanche aujourd’hui. Du côté de DKR Engineering l’ambiance n’est toujours pas à la fête… Après avoir aussi vu sa course détruite par la voiture de sécurité jeudi, la #1 est partie en tête à queue dans la première partie de la course, terminant 37ème. Comme dit auparavant, la #3 n’a quant à elle pas pu terminer la course et fini donc 41ème.

En GT3 la course a fait rage entre les trois voitures parties en tête de la catégorie, la Ferrari #8 d’Iron Lynx, l’Aston Martin #95 d’Oman Racing et la Porsche #2 de Pzoberer Zürichsee by TFT. Après les arrêts aux stands les trois GT étaient encore aux coudes à coudes. La pression était trop forte pour Michael Dinan au volant de l’Aston Martin, s’éliminant tout seul en partant en tête à queue dans la première chicane des Hunaudières. Alors qua la victoire semblait sourire – comme jeudi en course 1 – à la Ferrari #8, Julien Andlauer a été l’auteur d’un dépassement incroyable dans le dernier tour, venant chiper la victoire aux Italiens d’Iron Lynx. Il permet à la Porsche 911 GT3-R #2 et son coéquipier Niki Leutwiler de monter sur la plus haute marche du podium.

Retrouvez le classement complet de la course ICI.

Les concurrents de la Michelin Le Mans Cup se retrouveront à la mi-septembre à Spa-Francorchamps pour la cinquième manche du championnat.