Road to Le Mans - Course 1 : Nielsen Racing l'emporte avec l'aide du Safety Car

Alors que les essais libres et les qualifications de Road to Le Mans avaient été réalisés sous un ciel très chargé, le soleil a fait son apparition au dessus du Circuit de la Sarthe pour la Course 1.

Malgré 45 voitures en piste, le départ de la course s’est passé sans encombre. Dès le premier tour Ugo de Wilde est passé à l’assaut sur la Duqueine D08 #3 de DKR Engineering pilotée par Jean Glorieux, s’emparant de la première place. Très vite le Belge a pris la poudre d’escampette avec la Duqueine #21 du Mühlner Motorsport, s’échappant à plus de 3 secondes de Jean Glorieux.

En GT3, Charles Weerts, parti 5ème avec l’Audi R8 LMS #72 du Team WRT, a profité du premier tour pour prendre la tête de la catégorie à Mulsanne.

Plusieurs petits incidents ont été signalés en piste, que ce soit du côté des LMP3 ou des GT3, mais c’est le contact entre la Mercedes AMG GT3 #83/Racetivity et la Ferrari 488 GT3 #51/AF Corse qui a provoqué la sortie de la voiture de sécurité après 9 minutes de course. Si la Mercedes a pu rentrer aux stands avec Charles-Henri Samani, il n’en a pas été de même pour Ken Abe qui a nécessité une prise en charge médical avant que sa voiture soit évacuée de la piste.

La voiture de sécurité venant réduire les écarts à néant, de nombreuses équipes ont voulu rentrer dans les stands. Cependant, les arrêts aux stands dans la Michelin Le Mans Cup doivent se faire dans une fenêtre de temps bien précise. C’est ce point précis du règlement qui est venu piéger les LMP3 de tête. En effet, les six voitures en tête de la course n’ont pu s’arrêter car les stands n’étaient pas ouvert, devant continuer de suivre la voiture de sécurité. Leurs concurrents, quelques secondes derrière eux, ont quant à eux pu directement plonger dans les stands une fois ceux-ci ouverts. C’est de cette manière que la Ligier JS P320 #7 de Nielsen Racing, au mains de Colin Noble et Anthony Weels, s’est hissée en tête de la course. Colin Noble a continué son petit bonhomme de chemin en tête de la course, accumulant de l’avance sur la Duqueine D08 #66 de Rinaldi Racing. Colin Noble a finalement franchi la ligne d’arrivée avec plus de 7 secondes d’avance sur la #66. La troisième place revient à la Ligier JS P320 #69 de COOL Racing de Maurice Smith et Matt Bell.

La fin de course aura été animée par plusieurs drapeaux jaunes, notamment en raison du contact et de la sortie des #73 et #74 à Mulsanne. Alors que la Ligier #37 était troisième, le podium lui a échappé lorsque Josh Skelton a traversé le bac à la première chicane des Hunaudières.

La Duqueine #3 de DKR Engineering termine au final 25ème, 19ème en LMP3. Du côté de Mühlner Motorsport, la #21 termine 27ème, 20ème en LMP3. Une chose est sûre, ce n’est pas la position à l’arrivée attendue par les deux équipes… Maigre consolation pour la #3 qui signe, grâce à Laurens Hörr, le meilleur tour en piste en 3:46.374.

En GT3, Jean-Denis Delétraz n’a pas su conserver l’avantage obtenu par son coéquipier Charles Weerts et Ahmad Al Harthy s’est emparé de la tête de la course avec l’Aston Martin #95 de Oman Racing, dont l’exploitation est réalisée par TF Sport. Finalement c’est la Ferrari 488 GT3 #8 d’Iron Lynx, en verve depuis le début du week-end avec Logan Sargeant et Rory Penttinen, qui a su gérer la course avec brio et qui franchi la ligne en tête. La deuxième place revient donc à l’Aston Martin #95, juste devant la seconde Ferrari d’Iron Lynx, la #9 des Iron Dames Doriane Pin et Manuela Gostner.

Le classement de la course est à retrouver ICI.

Les concurrents se retrouveront samedi à 12h15 pour la deuxième course du week-end. C’est la Duqueine D08 #21 de Mühlner Motorsport qui s’élancera en pole, espérant connaitre une course plus fructueuse qu’aujourd’hui.