L’Institut Européen de formation aux Mécaniques Sportives (IEMS) fête ses 30 ans cette année. Cet institut prestigieux, reconnu dans le milieu et certifié au RNCP, est implanté au cœur du Pôle Mécanique d’Alès.

Créé en 1989 par Michel Tapie, passionné de sports mécaniques en tous genres, l’IEMS forme chaque année des techniciens qualifiés dans les domaines des sports mécaniques. Il s’agissait du premier institut à proposer une formation professionnelle permettant aux jeunes et moins jeunes de percer dans le monde de la compétition.

Cet organisme propose une formation longue, de niveau BAC+2, associant contenus théoriques à la pratique en atelier, étalée sur 11 mois pour un total de 1500 heures. Elle permet aux stagiaires de toucher à tout : deux roues, quatre roues, rallye, proto, GT, monoplaces etc. Ils passent ainsi 1000 heures en centre et 500 heures en entreprise (milieu compétition). Ils sont formés par des professionnels en activité et chacun apporte ses compétences en fonction des modules traités dans l’année.

Reportage : l'Institut Européen de formation aux Mécaniques Sportives (IEMS) fête ses 30 ans

« La formation a été conçue pour répondre aux attentes des professionnels, » nous a précisé Paulo Teixeira, directeur de l’IEMS. « Nous avons gardé l’esprit initial du créateur de l’IEMS en nous demandant ce qu’attendent les professionnels d’un jeune qui sort de chez nous, quelles connaissances il doit avoir etc. »

L’institut travaille avec beaucoup de structures et peut compter sur un réseau de plus de 100 entités. Ce n’est pas pour autant l’IEMS qui trouve les stages à ses stagiaires afin de les laisser se vendre et trouver l’entreprise dans le domaine qui leur plait.

Les profils des stagiaires sont variés mais ils sont tous passionnés et motivés par la mécanique de compétition. La moyenne d’âge est d’environ 20-25 ans.

« Tous les dossiers sont étudiés et nous ne nous arrêtons pas au dossier scolaire, » poursuit Paulo Teixeira. « Nous le regardons bien sûr, mais nous regardons aussi la motivation et la passion. Il y a une seule session et on se limite en termes d’effectif (maximum 30 stagiaires) d’une part par les locaux mais aussi pour privilégier la qualité. On préfère en avoir un peu moins mais qu’il y ait un vrai suivi et que nous sachions ce qu’ils deviennent. »

Reportage : l'Institut Européen de formation aux Mécaniques Sportives (IEMS) fête ses 30 ans

Les stagiaires sont évalués tout au long de l’année et achèvent leur formation avec une épreuve écrite finale. Les débouchés sont nombreux à leur sortie et entre 80 et 85% des stagiaires sont embauchés à l’issue de la formation. Bien souvent, ils poursuivent dans les entreprises où ils ont fait leur stage.

La session 2019/2020 débutera à la mi-septembre et les inscriptions sont d’ailleurs ouvertes. Pour connaitre tous les détails de l’IEMS et de la formation, rendez-vous sur le site internet.