Les techniciens et ingénieurs stagiaires de la session 2020/2021 ont rejoint les locaux de l’École de la Performance le 12 octobre dernier. Les 55 stagiaires ont ainsi entamé les 11 mois de formation qui les conduiront au plus haut niveau de la compétition internationale.

L’effectif se compose cette année de 27 stagiaires Préparateur Développeur de Véhicules de Compétition Auto, et 13 stagiaires Préparateur Développeur de Véhicules de Compétition Moto. 13 stagiaires Ingénieurs ont quant à eux débuté la spécialisation Performance Engineering.

Dès la fin de semaine, tous ont rejoint les Pyrénées pour un stage de cohésion de groupe. Au programme, ascension du Pic du Gar, escalade de falaises et via Ferrata sur deux journées. sous l’encadrement de Philippe Mercanti et son équipe.

Le contexte sanitaire qui préside à cette rentrée a contraint l’École à certains aménagements matériels. Ainsi, vestiaires et salles de classe ont été réorganisés, et mis en accord avec les contraintes sanitaires. De même, le programme a été adapté à l’éloignement imposé de certains formateurs, pour des cours où le présentiel est de rigueur. Mais tout comme le milieu de la course dans son ensemble, l’École de la Performance est déterminée à maintenir son haut niveau d’exigence, en dépit des contraintes imposées par cette période difficile. 

Nombre de professionnels des sports mécaniques ont déjà adressé à l’école des demandes en vue d’accueillir ses stagiaires dans leurs rangs pour la saison 2021. Dès la fin février pour les Ingénieurs, et mi-mars pour les Techniciens, tous poursuivront ainsi leur apprentissage de la course au plus haut niveau. « Ce stage en entreprise est l’un des points forts de la formation de l’École de la Performance, et du dispositif de professionnalisation qui l’accompagne, déclare Thierry Fornerod. Ce sera en outre une étape déterminante dans la préparation de nos stagiaires au défi professionnel qu’ils ont décidé de relever ».