Réglementation LMDh, le "projet le moins cher à ce niveau-là du sport automobile"

© 2020 Michael L. Levitt / LAT Images

L’Automobile Club de l’Ouest et l’IMSA font cause commune pour donner naissance à une plateforme commune, le LMDh, dans la catégorie reine de l’Endurance, aux côtés des Le Mans Hypercar.

Les bases de cette convergence sont établies et ont été annoncées fin janvier, lors des Rolex 24 Heures de Daytona. Les caractéristiques techniques de la voiture devaient être dévoilées plus en détails lors du SuperSebring, en mars dernier, mais la pandémie de Covid-19 est passée par là et l’événement a été annulé.

Le LMDh repose sur la base d’un nouveau châssis commun, s’inspirant du Le Mans Hypercar et du LMP2, construit par l’un des 4 manufacturiers actuels de LMP2 : Dallara, Ligier, Multimatic et Oreca. La voiture sera propulsée par un système hybride commun, sur l’essieu arrière, de type KERS. Sa silhouette, son design seront modifiés et développés selon l’identité, la griffe du constructeur qui motorisera cette voiture.

© Michael L. Levitt / LAT Images

 

L’annonce n’a donc pas été faite, néanmoins le travail s’est poursuivi comme nous le confirme Pierre Fillon, président de l’ACO : « Nous avons continué à travailler avec nos partenaires américains de l’IMSA et nous n’avons pas pris de retard. Les réunions entre les équipes techniques et les constructeurs ont continué. L’annonce a été retardée, mais on la fera, probablement dans une forme synthétique dans les prochaines semaines, et plus en détails un peu plus tard. »

Avec un budget estimé entre 15 et 20 millions d’euros, selon Pierre Fillon, tout en ayant la possibilité de disputer à la fois l’IMSA WeatherTech SportsCar Championship, le FIA WEC et les 24 Heures du Mans, cette plateforme s’inscrit pleinement dans la politique de réduction des coûts. C’était une volonté des constructeurs et évidemment, en temps de crise, cela prend tout son sens…

« On ne peut pas prédire quel effet aura la crise, mais ce projet est le moins cher à ce niveau-là du sport automobile et on peut penser qu’il gagne en légitimité en cette période compliquée. » conclut Pierre Fillon.

Suite au report de la saison 2021 du FIA WEC, en mars, et le retour au format classique sur une année calendaire, les LMDh feront leur arrivée en 2022.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Pierre Fillon, en deux parties :