Red Bull pourrait viser les 24 Heures du Mans si l'avenir de la F1 ne lui plait pas

© Florian Defet / Endurance24

La Formule 1 va prendre un nouveau virage à l’horizon 2021 avec la signature de nouveaux Accords Concorde qui régiront la discipline. Si les conditions ne sont pas favorables à Red Bull, la marque de boisson énergisante pourrait bien aller voir si l’herbe n’est pas plus verte au Mans.

Helmut Marko, conseiller spécial de Red Bull, a indiqué à Motorsport.com : « Nous avons un accord jusqu’en 2020. Tant qu’il n’y a pas de réglementation moteur et pas d’Accords Concorde, Red Bull et Honda ne prendront pas de décision. En revanche, nous ne redeviendrons pas une équipe indépendante, comme ce fut le cas par le passé, lorsque nous suppliions les autres et que les promesses n’étaient pas tenues. »

« Arrêter est une option, » poursuit Marko. « Ou faire autre chose, dans d’autres championnats. Avec la Valkyrie, Le Mans pourrait être une option avec la réglementation Hypercar. Nous sommes allés au bout et les voitures ont toutes été vendues immédiatement. C’est un autre pilier important pour Red Bull Technologies. »

Red Bull et Aston Martin ont développé cette hypercar, avec la participation d’Adrian Newey et la version AMR Pro, destinée à la piste, a été présentée en mars, à Genève. Les 25 modèles exemplaires ont tous été vendus dans la foulée alors que les livraisons débuteront en 2020.