© MPS Agency

Alors que la première place fuyait Ultimate depuis un an, elle est enfin tombée dans l’escarcelle de l’équipe française. Au terme d’une course très bien gérée au niveau stratégie, l’écurie signe sa première victoire dans le championnat European Le Mans Series le week-end dernier à l’occasion des 4 Heures du Castellet.

Le meeting français, synonyme de première course de la saison 2019, démarre de la meilleure des façons. Lors des essais libres, la Norma M30 #17 figure à chaque fois dans le top 5. Mieux, pendant les qualifications, Matthieu Lahaye s’empare de la pole position provisoire LMP3 à plusieurs reprises avant qu’un concurrent ne le repousse à la dernière minute à un dixième de seconde.

C’est Jean-Baptiste Lahaye qui est chargé de prendre le départ. Prudent, il pointe à la 5ème place au premier virage, position qu’il va conserver tout au long de son relais. Relayé par François Heriau, ce dernier chute à la 8ème position car l’équipe a décidé d’avoir une stratégie décalée par rapport à leurs adversaires. Néanmoins, il aligne de meilleurs temps que les concurrents qui le précédent. Il passe le volant à Matthieu qui revient 6ème en piste. Ce dernier est plus rapide que tout le monde et remonte place après place. Arrivé sur le leader de la course, Matthieu n’en fait qu’une bouchée à 30 minutes de l’arrivée. Il continue sur sa lancée, creuse l’écart et franchit la ligne d’arrivée en vainqueur. Cette victoire vient récompenser une année 2018 où l’équipe avait joué de malchance !

Jean Baptiste Lahaye a déclaré : « Le départ a été un peu difficile, il y avait pas mal de trafic à gérer. J’ai préféré être prudent dans les premiers virages. J’avais un bon rythme néanmoins et j’ai su saisir les opportunités que se sont présentées à moi pour garder le contact avec la tête de course. Je suis resté dans le Top 5 avec une bonne allure et essayé de ramener l’auto dans une bonne position pour les gars. »

François Hériau a quant à lui confié : « Je repars 8ème alors que Jean-Baptiste m’a laissé la voiture à la 5ème place. Cela s’explique par notre décalage de stratégie. Les autres ont fait le plein avec le même pilote alors que nous avons changé. J’étais à un tour, j’ai mis ce « souci » de coté, mais j’ai poussé autant que j’ai pu, gardant le rythme tout en gérant le trafic. Au final, notre stratégie a payé ! Il s’agit de notre 4ème saison avec le même équipage, la même équipe. Nous avons montré de belles choses par le passé, pole position, podiums, mais nous avons souvent été malchanceux. C’était notre week-end, remporter la course à domicile, en France, est toujours bon. Elle vient récompenser quatre années de dur travail. »

Matthieu Lahaye a souligné : « La voiture était juste parfaite, juste géniale, j’aurais pu aller encore plus vite. François a super bien roulé et, quand je suis monté dans la voiture, je pensais que nous ferions un podium, mais la victoire me semblait inaccessible. Nous avons économisé de l’essence pour que je puisse passer le plus de temps dans l’auto. Nous avons été ensuite surpris de rattraper les concurrents qui étaient devant nous car, à un moment donné, nous avions un tour de retard sur eux, mais c’est grâce à une stratégie décalée. A la fin, j’ai poussé fort pour pouvoir revenir sur le leader et le dépasser. C’est un super résultat pour toute l’écurie. C’est la juste récompense pour tout le travail accompli l’an dernier. Nous avons beaucoup appris, l’équipe est plus sereine dans l’approche de la course et nous avons réussi aujourd’hui à tout mettre dans l’ordre.»

D’après le communiqué de presse