Portimao : RLR M Sport l'emporte, troisième titre pour DKR en Michelin Le Mans Cup !

© Jakob Ebrey Photography

La dernière course de la saison 2019 de la Michelin Le Mans Cup a vu s’imposer Alex Kapadia, Rob Wheldon sur la Ligier JS P3 #14 de RLR M Sport.

Parti depuis la pole position, François Kirmann a conservé la première place au départ ainsi qu’une bonne partie de son relais. Le pilote de la Norma M30 #3/DKR Engineering, qui était solidement en tête, est parti à la faute après 45 minutes de courses, laissant ses deux poursuivants, la Ligier JS P3 #14/RLR M Sport et la Norma #25/Lanan Racing, prendre les devants. En tête, Rob Wheldon accroît son avance avant la vague d’arrêts aux stands. L’arrêt est meilleur chez DKR Engineering mais Laurents Hörr a dû mal à redémarrer et voit Duncan Tappy et la Norma #25 repasser devant.

A 40 minutes de l’arrivée, la lutte pour la deuxième place et surtout la lutte pour le titre fait rage entre Laurents Hörr et Duncan Tappy. Roues dans roues dans plusieurs virages, les deux hommes sont allés au contact et ont endommagé leur monture. Les Norma #3 et #25 sont donc repassées par la voie des stands, pour changer de pneumatique sur la première, et changer de museau sur la seconde.

Le temps perdu est moins important du côté de l’équipe luxembourgeoise qui ressort au troisième rang, contrairement à l’écurie britannique qui chute hors du top 10. Duncan Tappy a été jugé responsable par la direction de course et a écopé d’un stop&go de 3 minutes, ruinant définitivement les espoirs de titre.

Bien loin de la passe d’armes derrière lui, Alex Kapadia maintient le cap en tête de la course et s’impose au volant de la Ligier #14, avec Rob Wheldon. Colin Noble et Anthony Wells terminent deuxièmes pour le compte de la Norma #2/Nielsen Racing tandis que Laurents Hörr et François Kirmann grimpent sur la troisième marche du podium. Le duo de la Norma #3/DKR remporte le titre 2019 de la Michelin Le Mans Cup. C’est le troisième titre consécutif de l’écurie luxembourgeoise !

Portimao : RLR M Sport l'emporte, troisième titre pour DKR en Michelin Le Mans Cup !

© David Lord Photography

La course fut également très rythmée en GT3 où la lutte pour le titre a pris une tournure tragique pour Luzich Racing et ses pilotes. Parti au milieu des LMP3 grâce à un excellent chrono en qualifications, Fabien Lavergne a été percuté par un prototype dans le premier tour. Cet accrochage a engendré des dégâts à l’arrière de la Ferrari 488 GT3 #71, ainsi qu’une crevaison. Le champion ELMS 2019 en LMGTE est parvenu à ramener sa voiture aux stands mais le temps perdu est considérable, d’autant que la Ferrari #8/Kessel Racing, dernière sur la grille et leader du championnat, était alors remontée en première position ! Fabien Lavergne enchaîne les bons tours, refait son retard et transmet le volant à Mikkel Mac dans le top 5.

Après avoir dépassé la Mercedes-AMG GT3 #54/SPS Automotive Performance pour le gain de la deuxième place, dans les 30 dernières minutes, Ross Gunn s’est lancé à la poursuite du leader. Le pilote de l’Aston Martin Vantage GT3 #99/Beechdean AMR est rapidement revenu sur Giacomo Piccini et la Ferrari #8/Kessel Racing et les débats entre les deux hommes ont pu être lancés dans les 7 dernières minutes, lorsque le FCY a été levé. L’italien n’a pas failli et s’est en allé remporter un quatrième succès.

Le titre GT3 et l’invitation automatique pour les 24 Heures du Mans reviennent à Giacomo Piccini, Sergio Pianezzola et au Kessel Racing !

Retrouvez le classement complet de la course ICI.