Pierre-Alexandre Jean (CMR) : "le GT3 me donne envie"

© SRO / Dirk Bogaerts Photography

Pierre-Alexandre Jean fut l’une des révélations françaises au terme de l’année 2018 lors de laquelle il a brillé en France mais aussi sur la scène internationale. Le lyonnais a terminé troisième du Championnat de France FFSA GT 2018, s’imposant à deux reprises, pour un total de cinq podiums.

Comme l’an dernier, deux programmes sont au menu de la saison 2019.

« Je suis engagé en Championnat d’Europe GT4 et Championnat de France FFSA GT avec CMR. » nous a confié Pierre-Alexandre Jean. « Je fais équipe avec Pierre Sancinena en Europe et Stéphane Lemeret en FFSA GT. L’approche de la course est différente avec un plateau plus agressif en Europe. On voit que le niveau va être bon en France notamment grâce à l’arrivée de pilotes de renoms. »

CMR était la seule écurie à engager deux Alpine A110 GT4 l’an dernier. Cette année, neuf autos sont sur la grille.

« Nous avons fait un super travail sur la voiture l’an dernier alors que nous étions les seuls engagés avec une Alpine. Cette année c’est bien d’en voir beaucoup plus. »

Pierre-Alexandre Jean (CMR) : "le GT3 me donne envie"

© Daniele Pirovano

Pierre-Alexandre Jean a débuté sa saison le week-end dernier à Monza, en GT4 European Series. Retour sur le week-end italien …

« En termes de BoP, c’est un week-end un peu compliqué. On savait déjà que Monza ne serait pas un endroit propice pour nous avec les longues lignes droites. J’ai essayé de faire une séance qualificative parfaite, avec une aspiration, ce qui nous a permis de ne pas être très loin de la pole position. En course, c’était plus compliqué puisque se battre avec des voitures qui vont entre 10 et 15 km/h plus vite en ligne droite, c’est mission impossible. Du point de vue l’équipe, on a rapidement repris les bonnes habitudes, la mise au point était très bien et nous sommes prêts pour la suite du championnat. »

La saison 2018 s’est terminée en beauté avec la victoire lors de la première édition de la GT4 International Cup à Bahreïn. Une très belle expérience ?

« Clairement oui ! La voiture est arrivée en milieu d’année, nous avons fait le GT4 Europe et France tout en poursuivant le développement de l’auto. C’était un pari un peu osé de l’engager dans la GT4 International Cup à Bahreïn aux côtés des meilleures équipes et meilleurs pilotes. Nous y allions pour prendre de l’expérience et finalement nous sommes sacrés champions. Première année en GT et remporter cette course internationale, c’était assez inattendu. »

Pierre-Alexandre Jean (CMR) : "le GT3 me donne envie"

© Daniele Pirovano

Le GT4 European Series se disputait en marge de la Blancpain GT Series Endurance Cup. Il partageait donc le même paddock que les constructeurs et bien sûr, cela lui donne des idées pour l’avenir.

« Le GT3 me donne envie. La problématique commune est toujours de trouver le budget nécessaire. L’objectif à moyen terme est de trouver un baquet en tant que semi-pro ou pro, j’ai un œil sur le GT3 et j’espère pouvoir y accéder un jour. »

Pierre-Alexandre Jean reste néanmoins lucide sur la difficulté de faire carrière en sport automobile et poursuit ses études afin d’avoir une solution de repli.

« En parallèle, je poursuis mes études. Je suis en terminale ES et je passe le BAC à la fin de l’année. J’ai également passé un concours pour intégrer une école de commerce dans une section sportive de haut niveau, me permettant de concilier les études et les courses. »

 

Le programme du français pourrait bien se garnir de quelques courses supplémentaires.