Nouveau doublé Toyota Gazoo Racing aux 6 Heures de Fuji, Aston Martin l'emporte en GTE Pro

© Toyota

Toyota Gazoo Racing réalise un deuxième doublé consécutif cette saison lors des 6 Heures de Fuji, 60e course du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA. Les Champions du Monde en titre, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, ainsi que Brendon Hartley remportent la course au volant de la Toyota TS050 Hybrid #8. C’est la première victoire de Hartley avec les couleurs Toyota.

Les vainqueurs des 4 Heures de Silverstone, Kamui Kobayshi, José Maria Lopez et Mike Conway terminent deuxièmes, avec la Toyota #7, à 34secondes de leurs coéquipiers

La catégorie reine n’aura été disputée qu’au départ et pendant les 30 premières minutes de course, et ce grâce au handicap de performance. Rebellion Racing a joué sa carte en début de course mais la suite n’a été qu’un long fleuve tranquille en troisième position. La Rebellion était isolée, trop loin des Toyota tandis que les Ginetta ne représentaient plus une menace.

Grâce une très bonne impulsion, Egor Orudzhev est parvienu à se hisser à la hauteur des Toyota, au volant de la Ginetta G60-LT-P1 #5/Team LNT. A l’extérieur dans le premier virage, il emmène plus de vitesse mais n’est pas dans la meilleure position à la réaccélération. Bruno Senna, au volant de Rebellion R13 #1, en profite alors pour récupérer son dû. Le brésilien fait parler la vitesse de pointe de sa machine pour s’intercaler entre les deux Toyota dans la ligne droite. On assiste ensuite à un mano a mano entre les deux voitures jusqu’à ce que le trafic arrive et ne joue en la faveur de la Toyota. Pendant ce temps-là, la Toyota #8 avait déjà creusé l’écart et les deux prototypes nippons n’ont jamais roulé roues dans roues.

La course des Ginetta du Team LNT a été émaillée de problèmes techniques qui ne leur permettent pas d’occuper les quatrième et cinquième places du classement général. Les prototypes britanniques avaient pourtant un atout considérable avec plus entre 20 et 30 km/h de plus en vitesse de pointe.

Nouveau doublé Toyota aux 6 Heures de Fuji, Aston Martin l'emporte en GTE Pro

© DPPI

La stratégie et surtout le rythme impressionnant de Nyck de Vries ont permis à Racing Team Nederland de remporter sa première course sur la scène internationale. Giedo van Garde a également été l’auteur d’un très bon relais au départ, hissant ainsi l’Oreca 07 #29 au sommet de la catégorie LMP2. Fritz van Eerd a fait son maximum pour ne pas accumuler trop de retard, qui fut combler par ses deux coéquipiers. Le podium est complété par l’équipage de l’Oreca #38/JOTA et celui de l’Oreca #37/Jackie Chan DC Racing.

A noter que la course a été très compliquée pour l’écurie championne en titre de la catégorie LMP2, Signatech Alpine Elf. Après un contact avec la Ferrari #62/Red River Sport dans le premier virage, durant la première heure, l’Alpine A470 #36 a dû repasser par son garage afin qu’une suspension arrière soit changée.

Nouveau doublé Toyota aux 6 Heures de Fuji, Aston Martin l'emporte en GTE Pro

© Drew Gibson

La catégorie LMGTE Pro a été remportée par l’Aston Martin Vantage AMR #95, confiée à Nicki Thiim et Marco Sorensen. C’est pourtant la Ferrari 488 GTE #51/AF Corse qui avait le mieux démarré la course en prenant l’avantage sur la Porsche 911 RSR #91/Porsche GT Team. La lutte a fait rage entre les trois équipages, la Ferrari a perdu pied tandis que la course a tourné à l’avantage d’Aston Martin à l’issue de la première vague d’arrêts aux stands.

Dès lors, la suite de la course n’a pas vu l’Aston Martin #95 perdre le leadership et a franchi la ligne d’arrivée devant les Champions du Monde d’Endurance GT en titre, Kevin Estre et Michael Christensen, déjà deuxièmes à Silverstone, terminent sur la deuxième marche du podium à Fuji. Le duo de la Porsche 911 RSR #92 prend ainsi la tête du championnat. A noter que la voiture sœur #91 a écopé d’un drive trough dans la deuxième heure, pour non-respect des limites de la piste. Bruni et Lietz terminent sixièmes.

Nouveau doublé Toyota aux 6 Heures de Fuji, Aston Martin l'emporte en GTE Pro

© Marius Hecker / AdrenalMedia.com

Domination écrasante de l’Aston Martin Vantage AMR #90 de TF Sport dans la catégorie LMGTE Am avec plus d’une minute d’avance. Beau travail d’équipe pour cet équipage très homogène, composé de Salih Yoluc, Charles Eastwood et Jonny Adam. Deuxième course et deuxième podium pour la Ferrari 488 GTE #83/AF Corse, pilotée par François Perrodo, Emmanuel Collard et le champion GTE ELMS Nicklas Nielsen. Le trio, vainqueur de la première épreuve, termine deuxième ce dimanche mais réalise une excellente opération comptable au championnat. Le podium est complété par la Porsche 911 RSR #57/Team Project 1, qui s’était élancée depuis la dernière place sur la grille.

Retrouvez le classement complet de la course ICI.