Nato, Menezes, Senna et Rebellion Racing remportent les 4 Heures de Shanghai !

© Rebellion Racing

Les 4 Heures de Shanghai, troisième épreuve de la saison 2019/20 du FIA WEC, ont été remportées par la Rebellion R13 #1 de Norman Nato, Bruno Senna et Gustavo Menezes.

Il s’agit de la toute première victoire à la régulière du Rebellion Racing. L’écurie helvétique avait certes remporté les 6 Heures de Silverstone 2018, mais sur tapis vert, suite à la double disqualification des Toyota. On ne peut toutefois pas éluder le handicap de performance qui a sa part de responsabilité dans le résultat d’aujourd’hui.

Le départ a été animé et a vu Charlie Robertson et la Ginetta G60-LT-P1 #6/Team LNT virer en tête au premier virage. En effet, Norman Nato, affichait une vitesse relativement lente alors que les feux étaient passés au vert. Ainsi, la Ginetta #6, suivie par la Toyota #7 et la Ginetta #5 en ont profité pour le déborder et prendre l’avantage. A la fin du premier tour, les deux Ginetta menaient la course, et ce jusqu’à la première vague d’arrêts aux stands, après environ 40 minutes de course.

Sébastien Buemi ressort après avoir uniquement ravitaillé et intercale la Toyota #8 entre les deux Ginetta. Dans le trafic, le Suisse est plus véloce et refait son retard sur le leader. A l’issue de la première, c’est bel et bien la Toyota #8, partie depuis la cinquième et dernière place des LMP1, qui est aux avant-postes. Quelques minutes plus tard, on apprend que les trois voitures qui ont doublé Norman Nato, au départ, l’ont fait avant la ligne de départ et écopent ainsi d’un drive through.

Alors que Buemi est en tête, avec des pneus usés, Gustavo Menezes, qui a relayé Norma Nato, avec des pneus neufs, passe alors deuxième et se lance à la poursuite de la Toyota. En quelques tours, le pilote américain se montre dans les rétros du leader et le double après 1h15 de course. Dès lors, à la régulière, les Toyota, à commencer par la #8, ne sont pas en mesure de suivre le rythme, tout comme les Ginetta qui se sont désormais discrètes, en quatrième et cinquième positions.

Nato, Menezes, Senna et Rebellion Racing remportent les 4 Heures de Shanghai !

© Joao Filipe / AdrenalMedia.com

En LMP2, Will Stevens a été l’auteur d’un excellent départ lui permettant de devancer une Toyota et la Rebellion à l’issue du premier tour. Le pilote de l’Oreca 07 #37/Jackie Chan DC Racing, parti deuxième de la catégorie, a bouclé son relais en tête. Ho-Pin Tung le relaye et pointe au deuxième rang, derrière Anthony Davidson et l’Oreca 07 #38/JOTA. Cette dernière passe le cap de la mi-course et aborde la dernière heure en tête. Cependant, Gabriel Aubry est au volant de l’Oreca #37 et se positionne en tête. Les deux voitures de tête effectuent leur dernier arrêt et l’Oreca #38/JOTA, avec Antonio Felix da Costa à son bord, mène la danse. Le pilote portugais franchit la ligne d’arrivée avec 17 secondes d’avance sur Gabriel Aubry et l’Oreca #37/Jackie Chan DC Racing. C’est un doublé pour Goodyear.

A noter que l’Oreca #42/Cool Racing n’a bouclé que 30 tours avant de s’arrêter définitivement dans son garage suite à, semble-t-il, un problème de télémétrie.

© Ferrari

Comme depuis plusieurs saisons et depuis le début de la saison 8, la catégorie LMGTE Pro nous offre de magnifiques passes d’armes. Au départ, Nicki Thiim a réussi à faire l’extérieur sur la Porsche 911 RSR #92, alors pilotée par Kevin Estre, pour placer l’Aston Martin Vantage AMR #95 en tête. Une lutte à trois débute alors avec James Calado et la Ferrari 488 GTE #51/AF Corse, en troisième position. La Porsche #92 a hérité des commandes à l’issue de la première heure lorsque l’Aston #95 s’est arrêtée mais cette dernière à boucler la deuxième en tête.

Coup de théâtre dans la troisième heure lorsque le pneus arrière gauche de l’Aston Martin #95, alors première, explose dans la ligne droite opposée. Les débris provoquent la seule neutralisation de la course tandis que l’Aston rentre dans les stands et laisse les commandes à la Ferrari 488 GTE #51. Alessandro Pier Guidi et James Calado remportent leur première victoire cette saison, avec seulement 8 secondes d’avance sur la Porsche #92. La Porsche #91 termine troisième. C’est la toute première victoire d’une Ferrari à Shanghai depuis 2012.

Nato, Menezes, Senna et Rebellion Racing remportent les 4 Heures de Shanghai !

© Joao Filipe / AdrenalMedia.com

Après les 6 Heures de Fuji, Jonny Adam, Salih Yoluc et Charles Eastwood remportent leur deuxième victoire consécutive avec l’Aston Martin Vantage AMR #90/TF Sport.

Retrouvez le classement complet de la course ICI.