La renaissance impulsée en 2020 par Christophe Cresp, CEO de Mitjet International, et Stéphane Roux, Directeur général, a porté ses fruits.

L’an passé, 16 Mitjet 2L participaient à la première course à Nogaro. Le week-end dernier, elles étaient 32 à s’aligner sur la grille de départ des Coupes de Pâques, avec des absents de dernière minute qui retrouveront le plateau en cours de saison. Le potentiel est donc là pour la deuxième saison de cette formule renouvelée.

Mitjet International a lancé deux nouvelles catégories cet hiver : le Mitjet Challenge Junior, dédié aux pilotes âgés de 16 à 21 ans révolus et n’ayant pas remporté de titre en auto, et le Mitjet Ladies Trophy, parrainée par Margot Laffite.

Christophe Cresp et Stéphane Roux ont donc de bonnes raisons d’être satisfaits de l’évolution du championnat. « On rêvait d’y parvenir, le chemin était long et on ne pensait pas être aujourd’hui. » souligne Christophe Cresp. « Cela représente beaucoup de satisfaction, de fierté, je suis très content de travailler avec toute cette équipe sympa. Si nous en sommes là aujourd’hui, c’est grâce à tous les pilotes et aux équipes qui nous ont fait confiance. Cette année, nous sommes contents d’avoir lancé la filière jeune et féminine. Nous voulons nous adresser à un public plus large et j’espère qu’il y en aura de plus en plus. Elles peuvent vraiment avoir leur place ! »

Quatre manches de la saison 2021 de Mitjet International se produisent en support du Championnat de France FFSA GT et deux en support du GT World Challenge Europe. Ce partenariat avec SRO apporte non-seulement une visibilité accrue au championnat, mais aussi un cadre professionnel très important en cette période de restrictions …

« Le partenariat avec SRO et le Championnat de France des Circuits FFSA nous apporte beaucoup de crédit et la possibilité de rouler malgré le contexte sanitaire, grâce au cadre professionnel, reconnu par la FFSA et le Ministère chargé des Sports. » souligne Stéphane Roux.

Mitjet International peut se prévaloir d’avoir réussi à faire revenir des équipes fidèles à la discipline, mais aussi attirer de nouvelles structures se lançant en sport automobile. Le plateau va d’ailleurs continuer de se garnir au fil de la saison.

« Je suis très heureux de revoir la très grande partie de notre clientèle de l’an passé, accompagnée par l’arrivée de nouvelles structures professionnelles (GT Drive, VPS Racing, DS Events…). Cela nous permet d’avoir plus de 30 voitures engagées à la saison. »

« Nous sommes très optimistes pour atteindre les 40 voitures d’ici les prochaines manches. Le travail effectué l’an dernier a porté ses fruits et les initiatives lancées cet hiver sont très bien accueillis. Nous avons de belles perspectives de développement en France, en accentuant nos efforts pour attirer les jeunes talents, mais aussi les pilotes féminines, mais aussi à l’étranger. »

La marque Mitjet se développe en effet dans d’autres pays, comme en Italie où le championnat débutera le week-end prochain, au Mugello. Stéphane Roux sera d’ailleurs présent aux côtés de Davide Campana, promoteur des Mitjet Italian Racing Series.