© 2020 Richard Dole – LAT Images

Mazda Motorsport ne prolongera pas son implication en IMSA WeatherTech SportsCar Championship dans la catégorie DPi à l’issue de la saison 2021.

Après cinq saisons dans la catégorie reine du championnat américain, le constructeur japonais ne poursuivra pas non plus dans la nouvelle réglementation LMDh qui verra le jour en 2023.

Cette annonce arrive quelques mois après avoir déjà annoncé la réduction de son implication pour cette saison 2021, avec l’engagement d’une seule Mazda RT24-P de l’usine Multimatic, pour Oliver Jarvis et Harry Tincknell. Les deux hommes ont terminé troisième des Rolex 24 Heures de Daytona le mois dernier, épaulés par Jonathan Bomarito.

Une déclaration de Mazda indique que la décision de mettre fin à son implication en prototype a été prise après une « évaluation interne de la série DPi actuelle et de la future série LMDh ».

« Nous sommes particulièrement fiers de notre victoire aux 12 Heures de Sebring, de nos podiums au Rolex 24 Heures de Daytona en 2020 et 2021, et des records du tours à Daytona en 2019 et 2020, déclare le président de Mazda North American, Masahiro Moro.

C’est très important dans l’histoire de Mazda Motorsports. Nous remercions nos pilotes, notre équipe, nos partenaires et nos fans pour leurs années de soutien et nous attendons avec impatience une saison 2021 solide. »

Le retrait de Mazda ne laissera que Cadillac et Acura sur la grille DPi pour la saison WeatherTech SportsCar Championship 2022, dans la dernière saison prévue de la formule avant l’introduction du nouveau règlement LMDh, règlement conjoint entre l’ACO et l’IMSA.