Maxime Robin fera ses débuts dans la catégorie LMP2 cette saison chez So24-Dirob by Graff Racing. Le manceau fera parti d’un équipage 100% sarthois avec son frère Arnold Robin et Vincent Capillaire. 

Après une saison en European Le Mans Series au volant d’une Ligier JS P320, déjà au sein de l’écurie dirigée par Pascal Rauturier, les trois hommes passent à l’échelon supérieur en s’attaquant à la catégorie LMP2, avec pour objectif de prendre le départ des 24 Heures du Mans 2021 au mois d’aout prochain. 

Le team était présent il y a deux semaines sur le circuit de Barcelone en Espagne pour des essais avec le manufacturier Goodyear, de quoi prendre de l’expérience avec leur nouvelle monture : « Nos essais avec Goodyear se sont très bien passés. De nouveaux pneus seront fournis cette saison avec la nouvelle réglementation LMP2. On a pu démarrer crescendo avec peu de monde en piste au début, avec une bonne prise en main générale de la voiture. Avec une bonne préparation avant de rejoindre Barcelone, nous avons pu arriver détendu avant de prendre le volant en piste. Nous avons pris confiance en la voiture, appris le pilotage et le fonctionnement d’une LMP2 avant d’aller chercher quelques performances et d’analyser le travail. »

Le passage de la Ligier JS P320 à l’Oreca 07 n’as pas été très difficile pour les deux gentlemans qui découvraient le pilotage d’une LMP2 : « Je m’attendais à un plus gros écart entre la Ligier JS P320 de la catégorie LMP3 et l’Oreca 07 de la catégorie LMP2. Ce n’est pas violent d’un seul coup, c’est comme si le rythme d’une musique s’accélérait. Ce n’est pas comme ci on gagnait trois secondes par virage. C’est des dixièmes que l’on grappille avec une plus grande vitesse en ligne droite, des freinages un peu plus tard…Tout reste assez sein. L’Oreca 07 n’est pas une voiture qui va faire peur à un pilote gentleman. La voiture est facile à comprendre et le simulateur nous avait beaucoup aidé en amont, nous étions plutôt bien préparés. »

L’expérience du team et de la voiture de Vincent Capillaire est un gros avantage pour les deux rookies : « Vincent Capillaire est un peu notre maestro, on travail avec lui depuis trois ans et il nous apporte toute son expertise de pilote professionnel. Il nous coach de A à Z, de la préparation physique à la préparation mentale en passant par le simulateur. Étant en cours à coté, Vincent nous aide également à gérer nos semaines afin de concilier mes cours et la préparation physique d’avant course. 

Il s’adapte à Arnold et moi qui nous comprenons bien, il s’adapte à nos attentes et notre comportement. Il commence à bien nous connaitre et c’est un gros avantage pour bien nous encadrer et arriver prêt pour le début de saison. »

Le Graff Racing débutera sa cinquième saison en European Le Mans Series avec l’Oreca 07, avec comme point de mire une cinquième participation aux 24 Heures du Mans : « Notre objectif avec le Graff Racing est de se préparer pour les 24 Heures du Mans. Nous ne faisons pas encore officiellement Le Mans, mais on se prépare pour. Nous feront un point avec Vincent et Pascal (Rauturier) après les deux premières manches ELMS, qui nous diront si nous sommes prêt ou pas à y aller ou pas. Toute l’équipe nous prépare pour les 24 Heures. 

L’objectif en ELMS est de jouer quelque chose dans la nouvelle catégorie Pro-Am. Si le week-end et la course se déroulent bien, un équipage comme le notre peux jouer les devants dans la catégorie. Le but est de se préparer pour Le Mans et de prendre du plaisir en piste, se sentir bien dans la voiture et on verra où cela nous mène. » 

Sarthe Objectif 24 met à l’honneur les pilotes sarthois aux 24 Heures du Mans depuis 2013, mais c’est la première fois que la structure arrive à aligner un équipage 100% sarthois aux 24 Heures du Mans : « Représenter la Sarthe est quelque chose de fort. Nous seront les premiers depuis plus de trente ans, donc c’est une fierté. C’est un beau projet et nous essayons de faire vivre cette aventure de l’intérieur sur nos réseaux sociaux. La plupart de nos partenaires sont des entreprises sarthoises, notre communication est réalisée par une entreprises sarthoise. Nous voulons promouvoir cet engagement et cette volonté d’engager un trio sarthois. Nous sommes en partenariat avec le conseil général de la Sarthe pour faire des actions ensemble, donc le but est de montrer que la Sarthe est motivée dans ce projet. 

En tant que manceau de naissance, l’objectif numéro un est clairement une première participation aux 24 Heures du Mans : « Je regarde les 24 Heures du Mans depuis que j’ai trois ans et je n’ai jamais loupé une édition. Mon rêve c’est Le Mans donc c’est pour cela que nous nous préparons autant cet hiver. Nous avons l’opportunité cette année donc on fait tout pour y arriver. Même si d’autres courses d’endurance me font rêver, comme Daytona, le Nürburgring, Spa, jamais ça ne sera autant que Le Mans, donc le but est de faire les 24 Heures avant de continuer dans le sport automobile et voir où cela m’emmène. »

Le GT3 est actuellement la catégorie qui ouvre le plus de portes pour les jeunes pilotes qui veulent devenir professionnels, avec des courses mythiques et un plateau varié : « Les 24 Heures de Spa et du Nürburgring, les 12 Heures de Bathurst font partie de ces courses mythiques à travers le monde que j’ai en tête, et auxquelles chaque pilote rêve de participer. Je ne me ferme aucune porte, les GT3 sont magnifiques, les voitures sont folles, de vraies monstres ! Quand les gens entendent Aston Martin, Ferrari, Lamborghini…ça fait rêver. Le GT est quelque chose qui m’intéresse beaucoup, même si les prix sont arriver faramineux. Pour le prix du GT3 on fait du LMP2 donc c’est quelque chose qui entre en compte. Le plaisir de rouler en prototype est incroyable, plutôt que de rouler dans une catégorie GT3 qui coute très chère. Pleins de choses entre en compte, mais je ne suis fermé à rien du tout.  

Maxime Robin et ses coéquipiers débuteront officiellement leur saison 2021 les 12 et 13 avril prochains avec les essais officiels de l’European Le Mans Series avant la première manche quelques jours plus tard, le 18 avril, sur le circuit de Barcelone.