C’est sur leur compte Instagram que BMW Motorsport et Markus Flasch, Président de BMW M GmbH, ont annoncé le retour de BMW au sommet de l’endurance avec un programme LMDh à partir de 2023.

Le constructeur allemand a confirmé que deux prototypes LMDh seront engagés aux États-Unis en IMSA WeatherTech SportsCar Championship, avec les Rolex 24 Heures de Daytona 2023 comme première course au programme.

« BMW est de retour sur la grande scène du sport automobile, a déclaré Markus Flasch, PDG de BMW M GmbH. En entrant dans la catégorie LMDh, BMW M Motorsport remplit les conditions préalables pour se battre pour la victoire générale dans les courses d’endurance les plus emblématiques au monde à partir de 2023. Nous nous concentrerons pleinement sur ce défi.

Il règne ici un esprit d’optimisme. BMW a une histoire réussie dans les courses de prototypes – la victoire au Mans en 1999 était inoubliable. Faire revivre cette histoire dans un prototype moderne avec M Power ravira les fans de BMW M Motorsport. Le concept LMDh garantit un contrôle maximal des coûts et offre un large éventail d’applications possibles, y compris la série IMSA en Amérique du Nord, un marché extrêmement important pour BMW M. Nous sommes tous impatients de nous lancer dans la catégorie LMDh. »

Mike Krack, directeur de BMW M Motorsport, sera le responsable du développement, des essais et des sorties en course de la nouvelle voiture. : Tout le monde dans notre équipe de sport automobile partage la même motivation : nous voulons nous mesurer à nos adversaires les plus forts sur la piste, et célébrer les victoires de BMW. A ce titre, le projet LMDh est pour nous une véritable affaire de cœur et exactement le nouveau challenge que nous espérions. Un projet extrêmement excitant nous attend. Se battre pour des victoires générales à Daytona et Sebring est une motivation énorme. Nous avons beaucoup de travail devant nous, mais l’attente est immense. »

La réglementation LMDh stipule que les prototypes seront équipés à la fois d’un moteur thermique et d’un moteur électrique. Bien que chaque constructeur puisse développer son propre moteur à combustion, le moteur électrique et la batterie, ainsi que la transmission, sont des pièces standard. Le châssis est également construit par un partenaire externe. L’équipe d’usine et la composition des équipages des deux prototypes LMDh seront annoncées ultérieurement.