Pourtant prévue dans six mois, du 1er au 11 octobre, l’édition 2020 du Mondial de l’Auto est annulée sur fond de crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus Covid-19.

Le choc économique subit par le monde de l’automobile aurait vraisemblablement eu une incidence négative sur le bon déroulement du Mondial puisqu’une fois la crise passée, les constructeurs auront fort à faire pour redresser la barre…

« Rien ne sera comme avant, et cette crise doit nous apprendre à être agiles, créatifs et plus que jamais innovants. » préviennent Luc Chatel, président de la Plateforme automobile et Frédéric Bedin, président du directoire de Hopscotch Groupe.