Le Mans Cup – Spa : course parfaite pour Edouard Cauhaupé, Nicolas Maulini et Cool Racing

© Jakob Ebrey / JEP

La deuxième manche de la Michelin Le Mans Cup à Spa-Francorchamps a été remportée par l’équipage de la Ligier JS P320 #37 du Cool Racing, composé de Nicolas Maulini et Edouard Cauhaupé.

Le départ, prévu à 15h55, a été retardé de 10 minutes suite l’accrochage entre deux Ferrari 488 GT3 dans le tour de mise en grille. En effet, en zigzaguant, Claudio Schiavoni, sur la Ferrari #77/Iron Lunx, n’a pas vu la Ferrari #74 sur sa gauche et l’a percutée.

Une fois la piste dégagée, les 21 voitures encore en lice ont pu s’élancer pour le tour de formation. Les feux passent au vert et le poleman, Nicolas Maulini prend un excellent envol jusqu’au premier virage. Le pilote de la Ligier #37 du Cool Racing a pris tout de suite quelques secondes d’avance alors que depuis la deuxième ligne, Jean Glorieux positionne sa Duqueine D08 #3/DKR Engineering en deuxième position.

Le premier relais s’achève sous la domination de la Ligier #37 dont Nicolas Maulini laisse le volant à Edouard Cauhaupé. Maulini, qui possédait plus de 20 secondes d’avance, a perdu du temps en cherchant son emplacement dans la voie des stands. Cauhaupé prend la piste avec une avance moindre sur la Ligier #26/Graff mais le jeune toulousain trouve rapidement son rythme de croisière et s’échappe.

A l’issue de 2 heures de course et de 51 tours couverts, Edouard Cauhaupé franchit la ligne d’arrivée avec 27 secondes d’avance sur la Duqueine D08 #3/DKR Engineering, pilotée par Laurents Hörr et Jean Glorieux. Le podium est complété par la Duqueine #7/Nielsen Racing.

© Ferrari

La lutte en GT3 a été intense dans les dernières minutes avec un duel somptueux entre Giacomo Piccini et David Perel. En tête depuis le début de la course, la Ferrari 488 GT3 #8/Iron Lynx s’est retrouvée sous la menace de la Ferrari #74/Kessel Racing. Le duel a finalement mal terminé avec un accrochage dans la dernière chicane, à moins de deux minutes de l’arrivée. Suite à cet accrochage, Piccini part en tête-à-queue tandis que Perel prend le large. Cet incident n’est pas passé inaperçu à la direction de course et la sanction est aussitôt tombée, drive through pour Perel et la Ferrari #74.

La victoire revient donc à la Ferrari #8/Iron Lynx, partie depuis la pole position, emmenée par Rino Mastronardi et Giacomo Piccini.

La prochaine course aura lieu au Castellet, en remplacement du circuit de Barcelona-Catalunya, le dernier week-end du mois d’août.

Retrouvez le classement complet de la course ICI.