Le Mans Cup – Portimão : Nielsen Racing s'impose au terme d'une fin de course mouvementée

© Jakob Ebrey

Le doute autour des vainqueurs de chaque catégorie a plané quelques minutes à l’issue de cette finale de la Michelin Le Mans Cup à Portimão. Matthias Kaiser fut le premier à passer sous le drapeau à damier mais le pilote de la Ligier JS P320 #26 du Graff devait purger un drive through qu’il n’a pas effectué avant l’arrivée. C’est donc la Duqueine #7 du Nielsen Racing qui hérite de la victoire.

La course a été marquée par deux grosses neutralisations, aux deux extrémités de la course. Dans les premiers instants, c’est la sortie dans le bac de la Ligier JS P320 #5/CD Sport dans le secteur 3, qui provoque l’entrée en piste de la voiture de sécurité. La course est relancée 10 minutes plus tard.

Pendant cette neutralisation, Christophe Cresp est passé par les stands pour laisser le volant à Fabien Lavergne sur la Ligier #27/MV2S Racing. Au volant de cette dernière, le Champion LMGTE ELMS en 2019 s’attire les faveurs des caméras grâce à ses dépassements. Il remonte très vite dans le classement jusqu’à atteindre la première place à mi-course. Malgré un drive through pour dépassement des limites de la piste, Fabien Lavergne redonne le volant à Christophe Cresp en troisième position.

La deuxième heure et la fin de course ont été animées lorsque la voiture de sécurité est intervenue une nouvelle fois. Christophe Cresp, alors cinquième, est parti en tête-à-queue et a été percuté par la Ligier #24/United Autosports lorsqu’il tentait de repartir. Le contact était inévitable entre la #24 et la #27 dont la course s’est arrêtée là.

Cette neutralisation incité les pilotes LMP3 à passer par les stands pour effectuer leur dernier ravitaillement, à moins de 20 minutes de l’arrivée. La bataille fait rage à la fois en LMP3 et en GT3. Matt Bell, sur la Ligier #69/COOL Racing parvient à s’emparer des commandes de la course grâce à un dépassement très musclé dans le trafic face à la Ligier #26/Graff de Matthias Kaiser. En tête, Matt Bell est parti à la faute et a terminé la course dans le bac à quelques minutes de l’arrivée, laissant Matthias Kaiser seul aux avant-postes. Dans le même temps, on apprend que ce dernier écope d’un drive through pour avoir dépassé sous Safety Car. Le pilote de la Ligier #26 reste en piste et franchit la ligne d’arrivée et s’impose devant les Duqueine #7/Nielsen Racing et #21/Mühlner Motorsport. Mais voilà, le podium est sous investigation…

Une chose est sûre en revanche, DKR Engineering est assuré du titre en LMP3.

Le doute subsiste aussi en GT3 où la bataille a été musclée entre Giacomo Piccini et David Perel, peut-être un peu trop pour la direction de course. Même si la Ferrari 488 GT3 #8/Iron Lynx a franchi la ligne d’arrivée en tête devant la #74/Kessel Racing, la hiérarchie pourrait bien évoluer dans les prochaines minutes…

Retrouvez le classement complet de la course ICI (à venir).