Le Mans Cup – Monza : DKR Engineering (Duqueine) s'impose ; le titre quasiment acquis

© Daniele Pirovano

Jean Glorieux, Laurents Hörr et DKR Engineering ont remporté leur deuxième victoire en Michelin Le Mans Cup sur l’Autodromo Nazionale di Monza. La cinquième et pénultième épreuve de la saison a été particulièrement mouvementée dans la première heure avant de laisser place à de belles batailles dans la deuxième.

La première neutralisation ne s’est pas faite attendre et cela laissait augurer d’une course très agitée. En effet, la première heure a été marquée par plusieurs incidents au point d’avoir quasiment autant de temps passé sous drapeau vert que sous régime de neutralisation.

La Duqueine #7/Nielsen Racing fut la première à partir à la faute à la sortie de la variante Ascari, après cinq minutes de course. Malgré des dommages engendrés par le contact avec le mur, la voiture a pu repartir ; la course aussi. Quelques minutes plus tard, c’est Patrice Lafargue qui part à la faute dans la deuxième chicane et se retrouve dans une situation plus fâcheuse. La Ligier JS P320 #75/IDEC Sport est restée bloquée dans les graviers et la voiture de sécurité a dû intervenir.

La course est relancée, pour quelques instants seulement … En cause, un tête-à-queue de la Duqueine #11/Racing Experience dans le premier virage. Un nouveau tête-à-queue de Patrice Lafargue, à la sortie d’Ascari cette fois, sème ensuite le trouble chez ses poursuivants. CD Sport, MV2S Racing et United Autosports ont été les victimes collatérales de l’accident…

Les pilotes qui ont pris le départ rentrent tour à tour dans les stands pour laisser le volant à leurs coéquipiers respectifs, dont le leader Nicolas Maulini qui laisse place à Edouard Cauhaupé. C’est Matthias Kaiser qui ressort en tête de la course à l’issue de la vague d’arrêts aux stands. Le pilote de la Ligier #26/Graff voit revenir rapidement Edouard Cauhaupé qui ne tarde pas pour hisser la Ligier #37 au sommet de la hiérarchie. Laurents Hörr en profitera quelques tours plus tard au volant de la Duqueine D08 #3/DKR Engineering.

Le Mans Cup – Monza : DKR Engineering (Duqueine) s'impose ; le titre quasiment acquis

© Daniele Pirovano

Le duel aux avant-postes se précise avec la Duqueine #3 qui ne cesse de grossir dans les rétros de la Ligier #37. Après quelques tours d’observation, Laurents Hörr porte une attaque fructueuse dans la Curva Grande. Le pilote allemand a ensuite déroulé jusqu’à la présentation du drapeau à damier. L’équipage de la Duqueine #3 s’impose avec 3 secondes d’avance sur celui de la Ligier #37/Cool Racing.

L’écurie suisse avait un double podium entre les mains jusqu’au dernier ravitaillement dans les 10 dernières minutes de course lors duquel la Ligier #69 a perdu du temps. La bataille a fait rage jusque dans les derniers virages entre Graff et Nielsen Racing. Matthias Kaiser est parvenu à conserver la troisième place au volant de la Ligier #26/Graff.

En remportant leur deuxième victoire de la saison, Laurents Hörr et Jean Glorieux font un pas de plus vers un deuxième titre pilotes en Michelin Le Mans Cup qui serait le quatrième titre pour DKR Engineering.

Le Mans Cup – Monza : DKR Engineering (Duqueine) s'impose ; le titre quasiment acquis

© Daniele Pirovano

Après une première partie de course dominée par Rino Mastronardi, la Ferrari 488 GT3 #8/Iron Lynx a trouvé une concurrente coriace. En effet, la Porsche 911 GT3 R #2/Pzoberer Zürichsee by TFT, désormais pilotée par Julien Andlauer, est revenue comme une balle sur la tête de la catégorie GT3. Giacomo Piccini, sur la Ferrari #8, a longuement résisté, mais Julien Andlauer a fait parler son talent pour trouver l’ouverture. Une fois en tête, le Français s’est envolé pour décrocher la deuxième victoire de l’équipe et ce, malgré une dernière place sur la grille de départ ! En terminant deuxièmes, Rino Mastronardi et Iron Lynx s’assurent le titre GT3.

Retrouvez le classement complet de la course ICI.