Retrouvez les informations, anecdotes et statistiques du week-end des 6 Heures de Fuji 2019.

  • Les 6 Heures de Fuji étaient la deuxième manche de la saison 8 du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, mais aussi la 60e course du FIA WEC depuis 2012.
  • Le Fuji Speedway a d’ailleurs accueilli une manche du FIA WEC chaque année.
  • En remportant l’édition 2019, Toyota s’impose pour la septième fois en huit participations. Rappelons que Porsche s’était imposé en 2015.
  • Le success handicap est entré en vigueur ce week-end et a affecté Toyota Gazoo Racing. On ne manque pas de le rappeler du côté du constructeur nippon. Et pour cause, la Toyota #7 a été pénalisée d’1,4 s par tour, contre 1 s pour la #8.
  • Si les deux tours de retard avec la Rebellion R13 restent importants, l’effet était bien là puisque l’équipage de la #8 n’a jamais été en mesure de se battre avec la voiture sœur qui caracolait en tête. Sans trafic, au départ de la course, la Rebellion a d’ailleurs représenté une menace réelle avec une meilleure vitesse de pointe. 
    Le débrief des 6 Heures de Fuji 2019

    © Antonin Vincent / DPPI

  • En termes de vitesse de pointe justement, les Ginetta G60-LT-P1 étaient au-dessus du lot avec 325,3 km/h pour la #5 et 324,3 km/h pour la #6, en essais libres. La Rebellion #1 a été flashée à 314 km/h en course, tandis que les Toyota dépassaient à peine les 300 km/h.
  • Avec ce handicap de performance, il n’y avait aucune chance que la référence absolue soit battue. Elle est toujours à l’actif de Loïc Duval, qui a tourné en 1:24.645, lors des 6 Heures de Fuji 2016.
  • Les records du tour en course ont en revanche été battus en LMP2 et LMGTE Am :
    • Nyck de Vries, Oreca 07 #29/Racing Team Nederland : 1:30.042
    • Nicklas Nielsen, Ferrari 488 GTE #83/AF Corse : 1:38.108
  • Au niveau des meilleurs tours en course de la catégorie reine, les cinq voitures se tiennent en moins d’une seconde :
    • Toyota TS050 Hybrid #8 : 1:26.657
    • Ginetta G60-LT-P1 #6 : 1:27.033
    • Rebellion R13 #1 : 1:27.238
    • Toyota TS050 Hybrid #7 : 1:27.353
    • Ginetta G60-LT-P1 #5 : 1:27.643
  • Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley ont franchi la ligne d’arrivée au terme de 232 tours. La Toyota #8 a mené la course durant ces 232 tours.
  • Brendon Hartley a remporté sa 13e victoire en FIA WEC, sa première avec Toyota. 
    Le débrief des 6 Heures de Fuji 2019

    © Antonin Vincent / DPPI

  • Norman Nato s’offre un premier podium pour sa première saison en LMP1, chez Rebellion Racing, aux côtés de Bruno Senna et Gustavo Menezes.
  • Impliquée dans un accrochage dès la première heure, l’Alpine A470 manque le podium pour la première fois depuis 2017.
  • Un Circuit Safari a une nouvelle fois été organisé pendant une dizaine de minutes, samedi, avant les essais libres 3. Une voiture de chaque équipe a roulé au milieu des bus rempli de spectateurs.
  • Avant les qualifications, le Président de Toyota Motor Corporation, Akio Toyoda a rendu visite aux pilotes et membres de l’équipe dans le garage TGR.
  • Le calendrier de la saison 9 du FIA WEC sera dévoilé durant le week-end des 8 Heures de Bahreïn, du 12 au 14 décembre.