Gordon Murray, ô combien reconnu pour ses talents de designer de Formule 1, va, du moins la société éponyme, produire une supercar dénommée T.50.

Après avoir révélé à nos confrères de Motorsport.com évaluer la possibilité de s’engager en Le Mans Hypercar, avec cette T.50, Gordon Murray Automotive (GMA) a dévoilé de nouveaux détails.

La société s’associe à l’équipe de Formule 1, Racing Point, pour développer « l’aérodynamique la plus avancée jamais vue », selon les termes du communiqué de presse. Cette collaboration permettra donc de procéder à des essais en soufflerie, à Silverstone, où est basée Racing Point.

GMA dévoile également la première image officielle, trois quarts arrière, de sa supercar et indique que le design achevé sera dévoilé lors du lancement mondial de la T.50, en mai 2020.

 

La T.50 dispose de six modes aéros différents qui optimisent la voiture pour différents scénarios afin d’équilibrer traction et performances. Le plus extrême – le mode Vmax – combine la technologie d’aspiration pour le sport automobile, la puissance supplémentaire du démarreur intégrée de 48 volts et l’induction du vérin pour porter la puissance à 700 ch. La supercar est propulsée par un V12 Cosworth (régime max : 12 100 tours/minute). L’autre élément impressionnant est ce ventilateur à effet de sol qui permet d’accélérer le flux d’air sous la voiture.

 

« Je rêve de produire une voiture de route avec un ventilateur à effet de sol depuis que j’ai conçu la Brabham BT46B F1 en 1978. » explique Murray. « Le système du T.50 est beaucoup plus sophistiqué que celui de la Brabham et bénéficiera énormément de l’expertise et des ressources de Racing Point. »

Les premières livraisons auront lieu en janvier 2022