© Alexis Goure – Porsche

Après Spa-Francorchamps, la Porsche 911 GT3 Cup type 992 s’apprête à poser ses roues sur un nouveau circuit de légende : Monza. Comme en Belgique, le peloton de la Porsche Carrera Cup France, tentera de faire vaciller le pilote Martinet by Alméras, Dorian Boccolacci, leader du classement provisoire.

Ascari, la Parabolique… Ces noms de virages raisonnent aux oreilles des passionnés de sport automobile comme autant de lieux mythiques, chargés d’histoire. Nul doute donc que les pilotes de la Porsche Carrera Cup France sont impatients de faire rugir les 510 chevaux du flat-six atmosphérique au combien communicatif de leur monture dans le temple de la vitesse transalpin. Couru dans le cadre de l’European Le Mans Series, ce quatrième meeting de l’année s’annonce déterminant à plus d’un titre. Il marquera en effet le passage dans la deuxième partie de saison, et verra la chasse au Dorian Boccolacci (Martinet by Alméras), le leader du classement provisoire, reprendre de plus belle.

En Belgique il y a deux semaines, Marvin Klein (CLRT), auteur d’un carton plein avec deux succès, lui a repris une bonne poignée de points, même si l’Azuréen de 22 ans a fait preuve de beaucoup de ressource en sachant jouer placé en course malgré des qualifications en demi teinte. Il n’empêche que Klein débarque en Italie, le moral gonflé à bloc, et il a sans aucun doute également suscité des envies chez Florian Latorre (CLRT), Alessandro Ghiretti (Martinet by Alméras), le Junior Porsche Carrera Cup France 2021 ou Jean-Baptiste Simmenauer (BWT Lechner Racing), également classés dans le top cinq provisoire et tous trois encore en quête d’une première victoire en 2021. À domicile, il faudra aussi compter avec le contingent italien de la Porsche Carrera Cup France, composé de Gianmarco Quaresmini (Ombra Racing) et Enrico Fulgenzi (EF Racing). À noter, le passage de Milan Petelet dans les rangs de MRT by CLRT, à compter de ce meeting.

En Pro-Am également, la bataille devrait faire rage, avec Jérôme Boullery (YDEO by Racing Technology), impérial depuis l’ouverture des hostilités, dans la peau du chassé. Lancé à ses trousses, plusieurs poursuivants de haut vol de la trempe de Nicolas Misslin (BWT Lechner Racing), le triple champion sortant, et Christophe Lapierre (Pierre Martinet by Alméras), de plus en plus à l’aise au sein de sa nouvelle formation. En Am enfin, Maxence Maurice (Imsa Performance) a certainement à cœur de poursuivre son cavalier seul, ponctué pour l’heure de six succès consécutifs, mais Tugdual Rabreau et Franck Leherpeur, les hommes de CLRT, lui donneront à coup sûr la réplique. À moins que Sébastien Dussoliet (ABM), nouveau venu dans la Cup, ne vienne créer la surprise dans la catégorie.

Rendez-vous samedi pour les premiers éléments de réponse, à l’occasion des qualifications à partir de 11h50. Les courses elles, auront lieu le samedi de 16 heures à 16h30 puis le dimanche 11 juillet de 9h45 à 10h15.

Communiqué de presse