Champion du Monde d’Endurance GT il y a quelques semaines, Kevin Estre dispute les Total 24 Heures de Spa ce week-end. Habitué des équipes de pointe comme Manthey Racing, c’est chez GPX Racing, qui fait ses débuts en GT cette saison, que le français relève le défi belge.

Kevin Estre a appris très tardivement qu’il allait disputer les 24 Heures de Spa avec l’équipe dirigée par Pierre-Brice Mena, aux côtés de Richard Lietz et Michael Chirstensen.

« On ne sait jamais vraiment trop à quoi s’attendre mais j’ai été agréablement surpris lors de la journée d’essais à Spa. » nous a confié Kevin Estre. « L’équipe était calée, s’était bien préparée et s’est démenée puisqu’ils devaient se rendre à Portimao le lendemain. La voiture est superbe, très bien préparée, il faut juste encore travailler sur le setup. Trois nouveaux pilotes avec un nouvel ingénieur pour une course, ce n’est pas facile à gérer pour une équipe mais l’intégration se passe très bien. »

La classique spadoise lui a échappé à deux reprises ces deux dernières années mais compte bien monter sur la plus haute marche du podium cette année.

« Ce serait prétentieux de dire qu’on vient pour gagner alors qu’on affronte des équipes et des pilotes qui sont engagées à l’année, qui connaissent bien le championnat, leur voiture et les pneus. Je pense que nous avons l’équipage, la voiture et le team pour faire quelque de vraiment bien. Ce sera difficile mais on peut gagner. »

Vous vous êtes illustré au début des 24 Heures du Nürburgring et, avec vos coéquipiers Michael Christensen, Laurens Vanthoor et Earl Bamber, vous avez terminé à la deuxième place avant d’être disqualifiés. Qu’en retirez-vous ?

« C’était une superbe course. Comme tous les ans j’ai adoré rouler sur le Nürburg avec Manthey Racing et cette voiture, Grello qui est une icône du Nürburgring. Nous avions un super line-up avec Michael, Laurens et Earl. Laurens a fait une erreur mais la pénalité était très lourde. J’ai pris beaucoup de plaisir en piste et j’espère y retourner l’année prochaine avec le même équipage et essayer de se battre pour la victoire. »

Vous étiez au Prologue FIA WEC à Barcelone mardi et mercredi. C’était très serré avec Ferrari. Avez-vous caché votre jeu ?

« Nous avons un programme d’essais bien défini. Il y a des choses que nous avons besoin de tester, d’autres non. Faire une simulation de qualif à Barcelone avec 40°C ne va pas nous apprendre grand-chose donc on préfère apprendre le plus possible de la voiture dans un laps de temps assez court et de comprendre les pneus. Nous n’avons pas caché notre jeu. Nous avons essayé d’être à la limite avec le setup, les pneus et l’essence que nous avions. »

Que pensez-vous de la nouvelle Porsche 911 RSR ?

« La voiture est vraiment bien née. Cela dépendra de la Balance de Performance, des pneus et notre capacité à nous adapter à apprendre de la nouvelle voiture le plus vite possible. Nous sommes assez confiants et nous avons beaucoup roulé avec. Nous n’avons connu aucun problème et nous apprenons à chaque roulage. »

Les 24 Heures du Mans se sont achevées il y a près d’un mois avant le Prologue et les 4 Heures de Silverstone auront lieu dans un mois…

« C’est assez difficile pour tout le monde. En plus nous avons une nouvelle voiture avec de nouvelles procédures donc ce n’est pas facile pour l’équipe. Nous avons remporté le championnat 2018/19 il y a un mois et nous n’avons pas eu le temps de de célébrer ce titre afin de travailler sur la nouvelle voiture. »

Kevin Estre (Porsche) : "La voiture est vraiment bien née"

Kevin Estre a disputé la super pole au volant de la Porsche #20 et s’est qualifié à la 11e place.

« La compétition est très relevée. Nous sommes passés de justesse en super pole, pour six millièmes donc je suis content pour l’équipe. Nous étions 20e donc je suis parti le 1er et ce n’était pas forcément un avantage d’être parti le premier. Je n’ai pas fait le tour parfait et ici il faut que tout soit parfait pour faire la pole. Le premier virage de mon premier tour n’était pas bon, on a un peu sous-viré et il y avait un peu mieux à faire. Nous n’avons pas beaucoup travaillé pour la qualif mais beaucoup plus sur la course et nous sommes contents. »

Kevin Estre prendra le départ des Total 24 Heures de Spa dans quelques heures …