Après avoir brillé en France, Julien Andlauer a fait des étincelles sur la scène internationale cette année. Nommé Junior chez Porsche pour la saison 2018, le constructeur allemand lui a renouvelé sa confiance pour 2019. Après avoir fait un point avec nous à Barcelone il y a quelques semaines, nous sommes repartis à sa rencontre pour conclure cette année riche en succès et en émotions.

En plus de son programme complet en Porsche Mobil 1 Supercup et Carrera Cup France, le jeune lyonnais évolue en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA. Pensionnaire du Dempsey-Proton Racing en LMGTE, le pilote de la Porsche 911 RSR #77 s’est imposé à trois reprises avant qu’une irrégularité technique ne soit décelée par la FIA, à Fuji.

Retour sur la première partie de la Super Saison du WEC …

« Si on fait abstraction de l’affaire, la première partie de saison était parfaite en termes de performances. Nous avons toujours été présents aux avant-postes que ce soit en qualifications, en rythme de course etc. Sans un problème d’essence à Spa, nous aurions pu gagner la course. Pareil à Fuji si l’alternateur de la voiture n’avait pas lâché. En termes de rythme, voiture, équipage, équipe et stratégie, je pense que nous avons le meilleur package ! Nous avons réussi à gagner Le Mans, Silverstone et Shanghai et nous étions en tête du championnat. »

Julien Andlauer (Porsche) : "Je pense que nous avons le meilleur package !"

© Porsche

L’infraction relevée à Fuji par les délégués techniques de la FIA a coûté cher à l’équipe. Les deux équipages ont perdu tous leurs points au championnat au beau milieu du week-end des 6 Heures de Shanghai, lorsque la décision a été rendue par le collège des commissaires.

« Je ne connais pas tous les détails de l’histoire mais la finalité est que nous avons perdu tous nos points au championnat. Je ne sais pas d’où ça vient mais je sais en revanche que l’équipe, Porsche, les mécanos, les ingénieurs et les pilotes font un travail de dingue. La ou les personnes impliquées ont détruit un gros travail. Malgré cela, je fais confiance à l’équipe comme je fais confiance à Porsche et c’est grâce à eux si je suis là. Je les laisse gérer la situation et je n’ai pas à prendre parti. Je me concentre sur mon travail en tant que pilote. »

Cela n’a pas empêché le français et ses coéquipiers Christian Ried et Matt Campbell, de s’imposer le lendemain …

« Nous avons appris la nouvelle le samedi soir mais on a réussi à garder la tête sur les épaules, nous n’avons pas baissé les bras. Même après une première partie de course compliqué, nous avons réussi à revenir, à avoir un très bon rythme, avec une bonne stratégie et nous nous sommes imposés sans irrégularité technique ! »

Julien Andlauer (Porsche) : "Je pense que nous avons le meilleur package !"

Une année 2018 qui se termine très bien en Mobil 1 Supercup avec les deux dernières victoires de la saison.

« Je suis très content de cette année et de cette fin de saison. Nous terminons la Supercup avec deux belles victoires à Mexico, sur un circuit qui n’est pas facile. On les attendait depuis un moment et on les a eues à la toute fin du championnat, avec de la bagarre, donc c’est cool. »

La FIA a revu à la hausse le grade de Julien Andlauer, le faisant passer de Silver à Gold, mais cela ne compromettra pas la fin de sa Super Saison.

« On s’y attendait. J’ai déjà eu l’opportunité de rester Silver cette année et je l’ai saisie avec Porsche. Je vais pouvoir rester Silver jusqu’à la fin de la Super Saison au Mans. Par contre je serais sûrement Gold dans les autres championnats. Je repars avec Porsche l’an prochain avec la Supercup en programme principal. Je referais peut-être une année de plus en Carrera Cup mais le programme n’est pas encore défini. Signer aussi tôt est vraiment appréciable et je vais pouvoir étudier les différentes possibilités paisiblement. »