J-B. Bouvet, T. Perrier, J-P. Pagny et Visiom l'emportent et décrochent le titre en Ultimate Cup Series

© Hugues Laroche

Les qualifications du plateau GT Endurance ont vu Jérôme Policand et Mauro Ricci établir la meilleure moyenne, synonyme de pole position. Le duo de la Mercedes-AMG GT3 #61/AKKA ASP, qui fait ses débuts en Ultimate Cup Series à l’occasion de cette finale, s’élance donc en première ligne aux côtés de la Renault R.S 01 #17/Autosport GP.

Avec près de 40 voitures, cette grille de départ du GT Endurance a fière allure ! Les concurrents terminent les deux tours de formation et s’élancent ainsi pour 4 heures de course, 3 heures pour la catégorie UGTC*. La Renault R.S. 01 #45/AB Sport Auto prend le meilleur départ et vire en tête au premier virage.

La course est neutralisée quelques secondes plus tard suite à un accrochage entre l’Audi RS3 LMS #35/Motorsport Development et l’Alpine A110 #89 du Chazel Technologies Course. La voiture de sécurité intervient afin de permettre l’évacuation de l’Alpine très endommagée. Dès lors, les stratégies se mettent en place avec des premiers arrêts aux stands, notamment du côté des leaders du championnat, la Ferrari 488 GT3 Evo #1/Visiom, contrairement aux trois voitures de tête, la Renault #45, la Renault #17 et la Mercedes #61.

La lutte reprend de plus belle entre les différents protagonistes de chaque catégorie, y compris au classement général. Eric Cayrolle, sur la Renault #45, et Milan Petelet, sur la Renault #17, se livrent un duel intense pour la première place. Ce duel prend une tournure tragique lorsque les deux autos se percutent avant la fin de la première heure. La Renault #17 est endommagée à l’avant gauche, parvient à rentrer à son garage, mais l’abandon est inévitable. Pendant ce temps-là, la Renault #45 mène toujours et ce, jusqu’à la mi-course.

© Maurice Camus

La Ferrari #1 tire son épingle du jeu avec Jean-Paul Pagny qui retrouve les commandes de la course dans le 59e tour après un excellent relais de Thierry Perrier. Dès lors, la Ferrari ne sera plus rejointe d’autant que sa plus proche rivale, la Renault #45 est en proie à des problèmes techniques. A l’amorce de la dernière heure, Jean-Bernard Bouvet possède une avance conséquente et s’envole vers une 3e victoire cette saison, synonyme de deuxième titre consécutif en GT Endurance pour l’équipage de la Ferrari #1/Visiom !

Mauro Ricci et Jérôme Policand ont fait un sans-faute pour leur pige au Castellet en terminant deuxièmes à 39 secondes des vainqueurs avec la Mercedes #61/AKKA ASP. Le podium UGTFREE est complété par l’équipage de la Ferrari #8/Kessen, composé de LMDV (Leonardo Maria Del Vecchio), Alessandro Cutrera et Marco Talarico.

La troisième marche du podium scratch est occupée par les pilotes de la Lamborghini Huracan GT3 #666/ABM, Stéphane Louard, Simon Escallier et Lucas Valkre, vainqueurs en UGT !

Grâce à une très belle prestation d’ensemble, Fabien Michal, triple Champion de France FFSA GT, accompagné par Jean-Paul Dominici et Fabrice Bect, s’impose en UTCR. L’équipage de la Volkswagen Golf TCR #14/Chazel Technologies Course termine par ailleurs à la 4e place du général.

Malgré quelques embuches, Valentin Simonet et Adrien Paviot, polemen, ont su faire la différence en piste avec la Ginetta G55 #88/Speed Car pour s’imposer en UGTX à l’issue de leur toute première course en Ultimate Cup Series !

La catégorie 308 Cup a été dominée par BRS Racing qui réalise un doublé grâce à ses deux équipages.

     

UGTC – 3 heures* : ABM de bout en bout

Partis en pole position, Sébastien Dussolliet ainsi que Sébastien Poisson ont tout simplement réalisé une course parfaite au volant de la Porsche 911 GT3 Cup #911/ABM, en bouclant la totalité des 73 tours couverts en tête ! Pierre Martinet et Gérard Tremblay, accompagnés exceptionnellement par Didier Calmels ce week-end, terminent seconds, mais raflent le titre UGTC grâce aux trois victoires qu’ils ont décroché cette saison !

* Les Alpine Cup et Mitjet 2L, inscrites en UGTC, ont pu aller au-delà de la durée de 3 heures pour les autres voitures inscrites en UGTC. Les Alpine Cup et Mitjet 2L étaient considérées comme invités et étaient transparentes au classement de l’épreuve.

Retrouvez le classement complet de la course ICI.

D’après le communiqué de presse.