IMSA – Lime Rock Park, Qualifs : Deuxième victoire pour la Ford GT #66

© Jake Galstad

Pour cette huitième manche de la saison 2018 de l’IMSA WeatherTech SportsCar Championship, les GT étaient les têtes d’affiche. En effet, seules les GTLM et les GTD ont été conviées sur le court tracé de Lime Rock Park. Un circuit où les tours sont bouclés en une cinquantaine de secondes et où les arrêts aux stands ont un rôle crucial puisque chaque seconde compte, encore plus sur ce genre de tracé.

Les 2h40 de course ont été relativement calmes en termes d’accidents. On notera l’accrochage de l’Acura NSX GT3 #93/Meyer Shank Racing et la BMW M6 GT3 #96/Turner Motorsport. Au volant de cette première, Lawson Aschenbach a été poussé sur l’herbe en bord de piste par Bill Auberlen, sur la BMW. Aschenbach a essayé de maitriser sa machine et a percuté la BMW en revenant sur la piste, au niveau de la chicane, dans le deuxième secteur. La direction de course a étudié l’incident et a pointé du doigt le pilote de la BMW qui a écopé d’un drive through. Une pénalité qui ne fut jamais purgée puisque la #96 a abandonné sur la piste. Le temps de dégager la voiture, la course a été placée sous régime de Full Course Yellow, le seul de la course.

La course a toujours été ouverte aux avant-postes même si la Chevrolet Corvette C7. R #3/Corvette Racing a longtemps réussi à conserver le bénéfice de la pole position. Antonio Garcia est parvenu à garder les commandes pendant ses relais, au fil des deux arrêts aux stands, tandis que son coéquipier Jan Magnussen a vu revenir la Ford GT #66/Chip Ganassi Racing dans son aileron, à moins de 15 minutes de l’arrivée. L’usure des pneus et le trafic ont facilité ce resserrement.

Jan Magnussen, en voulant dépasser la Ferrari 488 GT3 #63/Scuderia Corsa dans le dernier virage, est sorti de la trajectoire et est allé faire un tour en dehors de la piste. Joey Hand étant juste derrière lui, le pilote de la Ford #66 ne s’est pas fait prier pour s’emparer du leadership et même prendre le large. Il a ainsi franchi la ligne d’arrivée avec 11 secondes d’avance sur Jan Magnussen qui termine deuxième.

Au-delà de la victoire, ces deux hommes sont en lutte directe pour le championnat puisque l’équipage de la Corvette #3 arrivait dans le Connecticut au deuxième rang avec seulement deux points d’avance sur l’équipage de la Ford #66.

Earl Bamber et Laurens Vanthoor aurait pu jouer des coudes aux avants postes en fin de course mais le dernier arrêt de la Porsche 911 RSR #912/Porsche GT Team a coûté cher au duo. En effet, un mécanicien a eu un problème avec son pistolet et a dû en prendre un autre parvenir à serrer la roue avant droite. La manœuvre a pris plusieurs secondes et les deux hommes terminent sur la troisième marche du podium. Véloces en qualifications, les BMW M8 GTE n’étaient pas à leur aise ce samedi soir et n’ont pas brillé. La #25 termine septième tandis que la #24 n’a pas vu l’arrivée.

IMSA – Lime Rock Park, Qualifs : Deuxième victoire pour la Ford GT #66

© Jake Galstad

La catégorie GTD a été dominée par Madison Snow et Bryan Sellers. L’équipage de la Lamborghini Huracan GT3 #48/Paul Miller Racing, leader du championnat, s’est positionné en leader après le premier arrêt. Depuis, la Lamborghini n’a guère été inquiétée et c’est derrière que le ton a monté. Les pilotes ne se sont pas faits de cadeaux et certains ont commis quelques erreurs comme Patrick Long, poleman, sur la Porsche 911 GT3 R #58/Wright Motorsports ou encore l’un des pilotes de la Ferrari #63/Scuderia Corsa. Pendant ce temps-là, l’équipage de l’Audi R8 LMS #44/Magnus Racing en a profité pour faire son petit bonhomme de chemin discrètement pour ainsi conclure à la deuxième place. Gunnar Jeannette et Cooper MacNeil complètent le podium avec la Ferrari #63.

La dixième manche de la saison aura lieu dans deux semaines, sur le circuit de Road America.

Retrouvez le classement complet de la course ICI.